LASNAMIA

Du vent! ( Le Quotidien d'Oran du 13/03/2017)

small font medium font large font
Du vent !

par Hamid Dahmani

Il y a une expression populaire venteuse qui dit «donner du vent à ses pieds !», une réflexion bien réfléchie à l'attention des indésirables pour leur signifier de quitter les lieux. 

Les vents balayent et apportent généralement du changement quand ils se déchaînent sur une région. Un souffle, c'est agréable quand il souffle de toute sa puissance pour faire dégager ceux qui ne sont pas dans le vent et qui dégradent notre existence. Par sa force, le vent nettoie et déracine les gros et vieux arbres qui sont collés au sol depuis des lustres. 

Des arbres affreux qui ont poussé avec les mauvaises herbes, et qui cachent la belle forêt. Eole est le dieu des vents dans la mythologie grecque. Il a un pouvoir débarrassant. Quand le vent souffle, il s'engouffre jusqu'au fond du cercle des plus puissants, au grand bonheur des impuissants. Les hommes politiques nous ont toujours promis du vent dans leurs indigestes discours. Le souffle du vent et ses désagréments est quelquefois le bienvenu. Quand le vent souffle on ne met pas le nez dehors. Il a une force indétrônable, et il sonne le glas des méchants qui sont très tenaces. On dit alors : «Qui sème le vent récolte la tempête». Le vent souffle et étouffe les persécuteurs qui font peur. Le temps est venteux pour la vielle garde ringarde qui intimide la voix pacifique. 

Depuis peu de temps, une brise légère de liberté qui réchauffe le cœur est ressentie dans notre environnement autoritaire. L'heure est à la force éolienne qui chasse les sordides idées qui polluent notre atmosphère. Ce courant d'air apporte des bouffées d'air aux étouffés, victimes de l'injustice. Du vent solide et enthousiaste à grande vitesse pour chasser les pieds de ceux qui piétinent les lois et la foi. Tous les vents sur terre sont des souffles salvateurs. Ils ont une même destinée, faire plier les plus méchants à la même vitesse. Le peuple des roseaux face aux chênes creux et pourris. Il suffit d'un coup de vent, et ce sont tous les affreux de la planète qui éternuent. 

Il y a du vent dans l'optimisme, et les vents sont favorables pour les proscrits. Alors, du vent ! À tous les bourreurs d'urnes et les fraudeurs. Les changements sont à la mode des vents. Le vent a tourné en faveur du renouveau et de la vivacité. Alors, vive le vent ! 


13/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres