LASNAMIA




Dignité, droits et respect dans la solidarité ( par Ismail Guellil )

2 appréciations
Hors-ligne
Dignité, droits et respect dans la solidarité

Cher(es) Messieurs, Mesdames

J’ai la conviction qu’ensemble nous pouvons faire avancer le progrès.
La réponse est toujours la même : sans jeter la pierre à quiconque, je ne me sens pas représenté. Personne ne fait attention à ce que je vis. En France, on me voit comme un problème et en Algérie, personne ne se soucie de moi. Je suis fatigué d’être laissé pour compte. Je me présente parce que je suis convaincu que nous, immigrés algériens, méritons mieux et que notre voix à tous et à toutes doit être entendue et écoutée en France comme en Algérie.
J’envie certaines communautés, moins importantes en nombre que nous, qui se font respecter et dont les opinions sont prises en compte. À titre d’exemple, la France reconnaît le génocide arménien et fait fi des atrocités commises en Algérie.
Voilà pourquoi j’ai décidé d’agir pour me représenter et représenter tous ceux et toutes celles qui, comme moi, n’ont aucune voix, nulle ne part.
Je sais que vous êtes tous et toutes fatigué(e)s de la politique ou plutôt de la façon dont elle est faite. Que bon nombre d’entre vous, comme moi, n’adhèrent à aucun parti politique. Le problème est que si on ne fait rien, les choses ne changeront jamais.
Je viens vers vous et je vous dis : Ensemble, faisons en sorte que cela change et ne laissons plus d’autres décider pour nous. Vous voulez du changement pour une meilleure prise en charge de nos problèmes, moi aussi. Provoquons-le ensemble!
Je suis convaincu que la clé de notre succès réside dans les valeurs de solidarité, de justice et d’égalité auxquelles nous croyons tous et toutes. Le changement ne se fera que par une union solidaire!
Je m’adresse à tous les Algériens et à toutes les Algériennes vivant en France, qu’ils soient résidents ou ayant la double nationalité. Je considère que nous constituons une
richesse autant pour la France que pour l’Algérie. Notre double culture est une richesse et nous pouvons apporter beaucoup aux deux pays.
Je déploierai tous mes efforts pour rassembler et unir le plus grand nombre d’Algériens et d’Algériennes de bonne volonté, quelques soient leurs tendances afin de constituer une force et obliger les décideurs de tous les bords à écouter ce que nous avons à dire.
Je veux que mon travail soit à la hauteur de vos aspirations de justice et d’honnêteté. Je ne ferai rien sans vous. Je mettrai en place un processus de consultation afin de favoriser les échanges, le partage et l’écoute dans le but de recueillir toutes les propositions et choisir les meilleures solutions. Je le ferai par principe démocratique, mais aussi pour être sûr de votre soutien dans toutes mes démarches et pour que les décideurs en soient conscients. Je promets de vous écouter comme j’aurais souhaité que les autres m’écoutent.
Comme vous, je suis dégoûté des réactions de xénophobie de la part d’une certaine catégorie de Français en période de crise économique ou d’échéance électorale. Je travaillerai avec les institutions et les personnes de bonne volonté en France afin de dénoncer la ghettoïsation de notre communauté et proposerai des mesures dans le but de faire comprendre que vivre ensemble et en harmonie est de l’intérêt de la France. Je transmettrai toutes nos doléances au gouvernement algérien et lui demanderai d’agir au nom de ses ressortissants.
J’agirai selon les prérogatives de mon statut à chaque fois que des actes de discriminations ou de racismes seraient commis à l’endroit d’un compatriote. Il n’y a aucune raison pour que des personnes qui participent au progrès du pays et payent leurs taxes et impôts comme les autres soient traités de façon discriminatoire.
Avec votre aide, je déploierai tous mes efforts pour mettre en places des actions pour changer l’image négative des Algériens véhiculée un peu partout dans l’hexagone.
Je crois en nos valeurs de solidarité et de fraternité. Je crois au changement. Il n‘aura lieu qui si vous le décidiez. Seul, je ne suis rien et je ne pourrai rien.
Tendez-moi la main et ensemble, je suis convaincu que nous pouvons changer les choses et rendre confiance et espoir à ceux et celles qui les ont perdus. Agir ensemble, c’est aussi inspirer nos enfants pour qu’ils ne se laissent plus faire et soient capables de se battre pour leurs idéaux et leur dignité.
Cordialement.

GUELLIL Ismail
madina

Tout coeur avec vous Mr Guellil.Comment faire pour rejoindre votre groupe ? Merci d'avance cordialement.

Bonjours a vous tous et merci de votre implications
Ma réponse à madame MADINA et à toutes les lectrices et tous les lecteurs du site LASNAMIA que je salue fraternellement et que je remercie pour leurs messages d’encouragement et particulièrement Madame Madina pour son envie de contribuer.
Je prends acte avec fierté et responsabilité de tous ces encouragements qui viennent d’un peu partout et qui me poussent à faire avancer et entendre nos idées basées sur l’humanité, la fraternité, la solidarité et la dignité dans le respect des uns et des autres.
La première étape de ce long travail a pour objectif de rétablir la confiance sans laquelle il ne peut y avoir de réussite durable pour notre projet. Notre démarche est fondée sur la justice, une solidarité forte, une fraternité sincère et un engagement fort et solide. Sans oublier le respect envers toutes et tous ceux qui désirent nous accompagner dans le but d’apporter notre pierre, aussi infime soit-elle, à la construction d’une meilleure société.
Notre objectif est d’aider et de tendre la main à la jeunesse d’Algérie et aux générations futures une vie meilleure que la nôtre.
Je mesure la tâche qui nous attend. Elle est lourde et grave. On doit tous être à la hauteur des attentes de celles et ceux qui n’en peuvent plus de cette situation et qui ont perdu leurs repères. Notre souhait est de faire revivre nos valeurs de fraternité, d’entraide et de générosité et de sortir du marasme de l’égoïsme, de l’individualisme et de matérialisme.
Durant mon dernier séjour, j’ai vu les souffrances de la société et des familles. J’ai entendu la colère des gens et les inquiétudes face au quotidien fait de chômage, de précarité, de problème de logement et de santé, etc. C’était très dur.
Notre devoir est de dénoncer les injustices, venir en aide à ceux qui ont en besoin et agir afin de trouver des solutions efficaces.
Je veux être, je souhaite plutôt être l’homme du respect, du dialogue et de la démocratie. L’homme qui permet de voir un autre modèle de la société. Je n’ignore rien de la dureté des combats qui nous attendent.
J’ai besoin d’unité et de rassemblement, c’est-à-dire, vous et nous pour faire avancer les choses. Une seule main ne fait pas beaucoup de bruit.
Cordialement,
M. Guellil Ismail
Email algerlablanchealgerie@hotmail.fr
afreville@voila.fr

Bonjours a vous tous et merci de votre attention à toutes les lectrices et tous les lecteurs du site LASNAMIA que je salue fraternellement et que je remercie pour leurs messages
La Gouvernance
Pour avoir une bonne Gouvernance dans un pays en terme de Démocratie, de liberté, d’égalité, de fraternité, la solution c’est d’avoir une justice juste libre et humaine pour tous
Un développement durable d’un pays ne peut se faire sans l’humain au centre de tous les valeurs citées-dessus
La liberté, le respect des droits de l'homme et le principe de la tenue d'élections honnêtes et périodiques au suffrage universel sont des valeurs qui constituent des éléments essentiels de la démocratie. A son tour, la démocratie devient un environnement naturel pour la protection et la réalisation effective des droits de l'homme. Ces valeurs sont incarnées par la Déclaration universelle des droits de l'homme et développées plus avant dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui consacre toute une série de droits politiques et de libertés civiles qui sont les piliers d'une véritable démocratie.
Le lien entre la démocratie et les droits de l'homme est clairement défini dans l'article 21(3) de la Déclaration universelle des droits de l'homme :
Les droits inscrits dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et les instruments subséquents relatifs aux droits de l'homme portant sur les droits des groupes (par exemple les peuples autochtones, les minorités, les personnes handicapées) sont tout aussi essentiels à la démocratie car ils garantissent une répartition équitable de la richesse et un accès égal et juste aux droits civils et politiques.
Pendant plusieurs années, l'Assemblée générale des Nations Unies et l'ancienne Commission des droits de l'homme ont tenté d'utiliser les instruments internationaux relatifs aux droits de l'homme pour promouvoir une compréhension commune des principes, des normes, des critères et des valeurs qui constituent le fondement de la démocratie afin d'aider les États Membres à mettre en place des traditions et des institutions nationales démocratiques et à s'acquitter de leurs engagements en matière de droits de l'homme, de démocratie et de développement.
• Respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales
• Liberté d'association
• Liberté d'expression et d'opinion
• Accès au pouvoir et à son exercice conformément à l'état de droit
• Tenue d'élections libres, régulières et périodiques au suffrage universel et à bulletin secret, reflet de l'expression de la volonté du peuple
• Un système pluraliste de partis et d'organisations politiques
• La séparation des pouvoirs
• L'indépendance de la justice
• La transparence et la responsabilité dans l'administration publique Des médias libres, indépendants et pluralistes
• Une pauvreté croissante
• Des menaces à la sécurité humaine
• Les empiètements sur les droits individuels et les entraves à l'exercice des libertés fondamentales
• L'érosion de l'état de droit dans le contexte de la lutte contre le terrorisme
• L'occupation illégale accompagnée de l'emploi de la force
• L'escalade des conflits armés
• Un accès inégal à la justice pour les groupes défavorisés
• L'impunité
Le concept aujourd'hui classique de développement durable fait l'objet d'une abondante littérature. Il est classiquement tridimensionnel (économie, social, environnement) avec trois autres dimensions transversales : les besoins humains notamment fondamentaux, la prise en compte du long terme (les générations futures), et les aspects institutionnels (gouvernance) : Si le volet économique semble assez bien défini (la valeur ajoutée, les revenus) tout
Comme la prise en compte du long terme, le volet social est rarement explicité et source de confusion : il inclut parfois tous les aspects sociétaux y compris la qualité de vie ou les impacts sur la santé, mais n'inclut pas toujours l'équité entre les hommes. De même, les besoins sont souvent difficiles à définir. Il en est de même du pilier environnemental, qui n'est le plus souvent qu'un terme vague, se référant parfois à la qualité de vie, aux ressources naturelles indispensables à la vie ou à l'activité économique, voire à la nature. La signification du mot gouvernance est quant à lui très variable. Le terme est assez souvent utilisé aujourd'hui en anglais comme en français, sans que le sens en soit clair. Cette dimension institutionnelle est ainsi souvent présentée comme partie intégrante du concept de développement durable, mais n'est cependant pas née avec lui. La signification du mot gouvernance était et demeure très variable, mal éclaircie, inconsistante souvent, mais parfois
Aussi très construite. Affublée de qualificatifs bienveillants, la gouvernance et son champ sémantique peuvent constituer une logorrhée pseudo moderniste au service d'un discours incantatoire. Son utilisation courante permet alors de se donner l'air à la page tout en oblitérant les notions si peu gratifiantes pour le public de gouvernement ou d'autorité publique. L'indéfinition du terme serait même plutôt de règle pour ceux qui le reprennent à leur compte

Historique de la gouvernance
L'acception du terme gouvernance reste complexe : le sens reste parfois très basique - l'art ou la manière de gouverner, les outils de gouvernement, d'administration, voire de gestion. C'est là son sens le plus ancien, qui n'apporte rien aux termes classiques. On va voir que le terme à une assez longue histoire qui lui donne un sens très différent et très construit, qui justifie pleinement son Emploi, mais à bon escient.
Les principales caractéristiques, qui sont toujours plus ou moins présentes derrière le sens de base, mais de manière rarement explicite, de sorte qu'il se prête à toutes les interprétations.
Je répète Pour avoir une bonne Gouvernance dans un pays en termes de Démocratie, de liberté, d’égalité, de fraternité, la solution c’est d’avoir une justice juste libre et humaine pour tous Un développement durable d’un pays ne peut se faire sans l’humain au centre et sans les valeurs cite ci-dessus
Bien Cordialement à vous tous, et que Dieu Protège tous In Cha Alla
Ismail GUELLIL
algerlablanchealgerie@hotmail.fr

Mademoiselle, Mesdames Messieurs

Vu que le développement durable impose des mutations profondes, et des ambitions de résultats très élevées en termes de perspectives, il est nécessaire de susciter et de générer les changements qui s’imposent pour promouvoir une stratégie efficace. De plus, il est important de maintenir élevé dans les couches vulnérables, un solide leadership favorisant la création d’initiatives militant en faveur de l’environnement et du bien être social. Cela implique aussi la nécessité de rechercher, avec l’adhésion profonde de toute la société, des options pertinentes orientées sur le futur pour éviter que les politiques et les programmes ne dégradent davantage l’environnement, la solidarité ,la fraternité ,l égalité ,la Liberté
Face à cela, il importe de développer des programmes de formation, d’information, de recherche et de démonstration pour relever, auprès des couches vulnérables, la valeur de l’éthique en faveur de l’environnement et de stratégies du développement local durable tel que
• une situation caractérisée par l’incertitude face à l’avenir des communautés humaines, et ce au regard et l’analyse des paramètres et considérations socio-économiques, politiques et environnementales qui caractérisent le monde contemporain.
• une situation extrême de pauvreté dans laquelle vivent les membres des communautés défavorisées, des zones rurales et urbaines
Après une analyse et des réflexions approfondies sur les faits qui marquent et façonnement le devenir de l’humanité tout entière, ils ont pris la résolution de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration conséquente des conditions de vie des populations par le biais d’une approche participative respectueuse de l’environnement. Je vous remercie
Bien Cordialement à vous tous,
Ismail GUELLIL
algerlablanchealgerie@hotmail.fr

"allah y a3dame el ajr"

"inna li Allahi wa inna ilayhi raaji'un"

mes profondes condoléances cher (e) famille Mayouf Allah yarhamou wa yaskinouhou fassih djenanih

" Nous appartenons à Dieu et c’est vers Lui que nous devons faire retour"

Cher frère Mayouf Nour dine que Dieu t’accorde le réconfort, une magnifique rétribution et qu’il pardonne à celui qui a été rappelé." (Que Dieu ait miséricorde pour lui et lui accorde une place en son vaste Jardin). Paix à son âme. Puisse Dieu l'accueillir dans son vaste Paradis.

Pour sa famille ces frère je garde que des bons souvenir de mon ami mon frère mon voisin Nordine Mayouf Allah yarhamou wa yaskinouhou fassih djenanih



Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.
Très cher (e) Familles MAYOUF
J'ai appris le décès de Nourdine Mayouf par mon frere Faouk Khelif et je me joins à vous toi et à ta famille dans cette terrible épreuve. J'aimais beaucoup Nourdine Mayouf , sa joie de vivre et son humour. Il va nous manquer à tous. Je ne pourrai pas être parmi vous et assister aux obsèques je serai avec vous en pensées .Sois certain de mon amitié.
C’est avec grande tristesse que je t’écris aujourd’hui. Je viens d’apprendre la bien triste nouvelle et j’espère que ces quelques mots t’apportent a la famille Mayouf un peu de réconfort dans ton malheur.
Ce deuil qui frappe votre famille nous désole tous et je tenais vivement à te témoigner toute ma compassion en guise en soutien. Je sais à quel point Nordine Mayouf était important pour vous et à quel point sa disparition va laisser un grand vide dans votre vie e. C’était un homme estimé de tous pour ses nombreuses qualités. Allah yarhamou wa yaskinouhou fassih djenanih
Il était un bon père, un bon mari mais également un bon ami pour ceux qui partageaient sa vie, de près ou de loin. Votre douleur est grande mais le temps viendra l’atténuer pour te laisser tous les bons souvenirs que tu peux avoir avec lui. Son image restera pour toujours gravée dans notre mémoire à tous. Allah yarhamou wa yaskinouhou fassih djenanih
Je t’envoie mon affection la plus sincère.
GUELLIL Ismail



Cher(s) compatriotes Amis, frères, et sœurs de chlef ex: EL-ASNAM El Bahia

Mon souhait le plus cher et indispensable pour notre société du 21eme siècle en particulier chez nous en Algérie.
C’est de retourner à nos valeurs d’autrefois Égalité, Fraternité, respect, humanité, et qu’on puisse voir, sentir, la fraicheur et la chaleur et le bonheur d’entre nous et ceux qui ont besoin de nous

Pour ça le comportement de l’homme devra changer vis à vis des autres et qu’on retrouve nos vraies racines basées sur des valeurs saines, et qu’on puisse voir, sentir, la fraicheur et la chaleur de l’humain.

Que ce monde vous apporte IN CH ALLAH de "Bonnes Nouvelles" mais mes vœux seront plus large J'aimerai la paix dans le monde, que chaque être humain ait à manger, un toit pour dormir au chaud.

Mes pensées sont aussi pour tous ceux qui sont atteint de maladies graves, que la recherche avance pour donner un confort de vie à toutes ces personnes et espérer la guérison : amour: Je vous souhaite aussi tout le bonheur en famille, la santé, la réalisation de vos projets : amour: Et la Liberté Égalité Fraternité Respect
J’aimerais être la paix La liberté Et l’égalité Pour pouvoir faire un monde meilleur Je cherche un monde meilleur Où règnent la paix et l’amour. Où je ne me méfierai pas de tout le monde De peur d’être trahie et de me sentir En danger sous les regards de ceux qui m’entourent.

Tous ces gens qui marchent sans se regarder, Ces silences, Ces absences. Ces trottoirs noyés de gens qui courent À perdre pied. A pleurer après la mort D'une personne aimée. Et qui se demandent pourquoi ne sont-elles pas allées La visiter le jour avant? Pourquoi le destin est comme ça?

Pour quelle raison le stress nous domine-t-il? Et contrôle tous nos jours La paix est un pacte de fraternité Que tout le monde peut respecter.
Il suffit d` un peu de volonté Pour pouvoir y arriver. Pour la faire régner, Nous devons y arriver Pourquoi tant de guerres, Pour nous rendre malheureux Être solidaires Nous rend plus heureux

Et vaut mieux qu`être massacrés Sans utilité Si les gens sont racistes C`est qu`ils sont aussi égoïstes. Nous sommes tous égaux Sans avoir la même couleur de peau. Pour aider les plus démunis Il faudra être tous Unis.
Pourquoi cette intolérance? Qu`importe nos croyances? On doit arrêter la délinquance Pour avoir une plus joyeuse existence Il faut de l`espérance Pour limiter la violence .Si tout le monde pensait ainsi On vivait en harmonie Et on serait réjouis D`habiter dans une superbe planète.

Alors, apprenons à nous aimer Pour mener notre vie en paix, et de ne pas accepter l’indifférence, l’injustice, l’individualisme, hypocrisie l’ignorance, la discrimination,
Et surtout ne jamais oublier que chacun de nous sera jugé de son vivant

Bien Cordialement Ismail GUELLIL de Paris

Guellilismail02@gmail.com
algerlablanchealgerie@hotmail.fr

2 appréciations
Hors-ligne
Merci Ismail !pour tous ces souhaits et ces espoirs qui sont égarés du milieu de notre société ,tout en esperant des jours meilleurs pour nous autres les algeriens.....

Bonjour a vous tous et merci de votre attention


Constat

Tel que défini par les lois du pays, le rôle des représentations consulaires et culturelles de notre pays est d’assurer la protection des personnes et des biens de la communauté algérienne, de promouvoir les intérêts économiques, politiques et culturels de l’Algérie et de délivrer les documents officiels nécessaires.
Force est de constater qu’à l’exception du dernier point, et là encore, il suffit de se présenter dans l’une de nos institutions pour constater le manque total de respect des agents censés être au services de leurs compatriotes pour comprendre que l’Algérien a plus envie de fuir ceux qui le représentent que de s’en approcher, et de quelques appels au vote à certaines élections, la communauté est complètement abandonnée à elle-même.
Toute vision ou approche des autres domaines économique, social et civilisationnel est évacuée par les personnes en place au profit d’intérêts personnels.

La réalité du terrain montre un profond fossé entre « le dire et le faire ». Les promesses médiatisées à outrance sont toujours mises dans les tiroirs, à sortir comme programme à chaque occasion politique en Algérie comme dans le pays d’accueil.

Que ce soit une crise économique avec son lot de chômeurs ou une échéance électorale avec ses alibis sécuritaires, on observe des réactions xénophobes dans les pays européens de la part d’une certaine population de ces pays. Les actes de racisme, le délit de faciès envers les Algériens en France sont légion, particulièrement, durant ces périodes de crise. Nos représentants font comme si rien ne se passait ou comme s’ils n’étaient pas concernés.
L’immigration a changé de visage. Celle manuelle de nos aînés est en voie de disparition et laisse place à une immigration marquée par un niveau intellectuel et culturel élevé. Une grande partie de cette immigration est jeune, vit en famille et au vu de la situation actuelle en Algérie, l’abandon du mythe du retour s’impose (sauf pour un nombre très restreint).
Dans le cadre de cette dynamique d’installation définitive, les Algériens à l’étranger ne vivent pas, pour autant, une situation de rupture avec l’Algérie. Malgré les distances, les liens avec le pays demeurent intacts.
Pour s’en convaincre, il suffit d’aller dans les aéroports et les ports algériens durant les vacances ou simplement se rappeler certains moments importants durant lesquels ils se sont présentés en masse dans les bureaux de vote. Il ne faut jamais oublier que chaque Algérien où qu’il soit et quelque soit sa situation est une partie de l’Algérie.

Par conséquent, il faut réfléchir aux différentes façons d’en faire bénéficier le pays.

Pour cela, il faut d’abord restaurer la confiance détruite entre l’Algérien, son pays et surtout ses représentants officiels dans les différents pays d’accueil. Il est nécessaire d’intervenir à certains niveaux pour les aider à préserver leur dignité et par ricochet, à rehausser l’image de l’Algérie.

Les institutions et les politiques existent, mais nos représentants à l’étranger sont souvent des incompétents, occupés uniquement par leurs propres intérêts.
Dans certains cas, la responsabilité incombe à des responsables basés en Algérie. C’est le cas au niveau du transport des Algériens et l’énorme déséquilibre entre la demande toujours croissante et une offre limitée créant des problèmes inutiles et pourtant faciles à régler. Il suffit d’observer ces images désolantes des aéroports et des ports en périodes de pointe pour s’en convaincre. L’image du pays est écorchée et la confiance des Algériens en leurs responsables toujours au plus bas.
Si l’on ajoute à cela les conditions déplorables de l’accueil reçu au pays, on comprend les attitudes répulsives que cela engendre et le climat de suspicion et de méfiance envers les services publics, renforcés en cela par un traitement très inégal d’une personne à une autre ainsi que l’interventionnisme extérieur aux services concernés qui en accentue l’injustice.
Malgré cela, les Algériens à l’étranger ont l’amour du pays chevillé au cœur et reviennent toujours.

Solutions

- Restaurer la confiance : C’est la clef de voûte sans laquelle rien n’est possible et ne se fera qu’avec un vrai rapprochement avec les Algériens à l’étranger et une réelle prise en charge de certains de leurs problèmes, pas seulement rapatrier des corps même si cela est important du renforcement du lien affectif;
- Intervenir auprès du pays d’accueil quand les conventions le permettent et le rendre visible aux Algériens. Il n’y a aucune raison pour que des personnes qui participent au progrès du pays d’accueil et payent leurs taxes et impôts comme les autres soient traités de façon discriminatoire;
- Donner toute l’information disponible aux citoyens pour leur permettre de réclamer leurs droits;
- Écouter leurs doléances et répondre à leurs questionnements;
- Mettre en place des garde-fous afin de réduire ou d’éviter les abus et l’arbitraire dans l’administration;
- Instaurer un système de reddition de compte clair et mettre chacun devant ses responsabilités en cas de mandat défaillant;
- Créer une instance auprès du Consulat, du Centre culturel ou tout autre organisme pour aider les ressortissants algériens à comprendre le fonctionnement complexe de la société d’accueil, leurs droits et leurs devoirs conformément aux conventions, règlements, etc. régissant la globalité de l’établissement dans ces pays (aspects politiques, économiques, sociaux, etc.);

- Renforcer les associations existantes et aider à en créer d’autres pour être partout près de l’Algérien et le soutenir en cas de besoin;
- Renforcer la solidarité et le lien affectif entre le pays d’origine et le pays d’accueil par des jumelages, une coopération linguistique et culturelle (par exemple, aider les élèves qui désirent parfaire leur arabe de partir en Algérie afin de renforcer le lien avec le pays; organiser des concours thématiques en rapport avec l’histoire et la culture de l’Algérie en offrant des voyages au pays en relation avec ces thèmes;
- Sauvegarder et valoriser le patrimoine culturel à travers les générations dans le but d’entretenir notre identité et faire face à une assimilation inévitable si on ne fait rien par :
• Renforcer l’offre des cours de la langue nationale aux enfants de la communauté avec le concours de membres qualifiés, recrutés localement (l’envoi d’enseignants d’Algérie à partir de 1975, formalisé par l’accord de Décembre 1981, n’a pas donné les résultats escomptés).
• La reprise de l’organisation de cours d’animation culturelle, en particulier en France, avec le concours de jeunes ou d’étudiants formés sur place. Cette action a été supprimée dès la fin des années 80.
- Repenser le Centre Culturel Algérien à Paris dont le fonctionnement et la programmation actuelle sont loin de répondre aux besoins de la communauté et à sa mission principale de centre de rayonnement de la culture algérienne :
• Encourager l’organisation de galas, expositions, projections de films, conférences, prises en charge en particulier par les associations avec l’aide du Centre culturel.
• Offrir des ateliers d’écriture et de lecture bilingues.
• Créer un ciné-vidéo-club.
- Organiser des colonies de vacances pour des jeunes de 9 à 14 ans et des voyages « découvertes de l’Algérie » pour les jeunes de 18 à 25 ans. Ces actions ne sont plus organisées depuis la fin des années 1980, ce qui est fortement regrettable.
- Créer des programmes culturels dans ce sens et les faire diffuser par les associations, le Centre culturel, la radio, Internet, la télévision (chanson, théâtre, cinéma, danse, arts culinaires, etc.).
- Aider à créer des radios F.M. de proximité ou un journal communautaire.
- Valoriser la créativité et la novation avec des professionnels du domaine plutôt que de se concentrer seulement sur la gestion en faisant appel à des bureaucrates qui n’ont rien à voir avec la culture.

Conclusion

L’Algérien qui vit à l’étranger n’oublie jamais son pays même lorsqu’il a pris une double nationalité. Ses attaches avec son pays sont enracinées profondément dans son cœur et son âme. Ce sont les gens qui le représentent et avec qui il n’a aucune affinité qui l’obligent quelque fois à lui tourner le dos. De plus, le pays a besoin de tous ses enfants et ses représentants doivent trouver les voies et moyens afin de faire profiter l’Algérie de l’apport de tous ses enfants et de considérer le rôle des immigrants comme prédominant dans les relations entre l’Algérie et le pays où ils vivent.
En restaurant la confiance entre les immigrés et ceux qui les représentent, en accordant aux immigrés la considération qu’ils méritent, en étant près d’eux dans les situations difficiles et en les aidant à s’unir, on pourra en faire un lobby assez puissant pour changer des décisions politiques dans l’intérêt de l’Algérie. Beaucoup d’Algériens ont une double citoyenneté et donc le droit de vote dans le pays d’accueil. Leurs représentants se doivent de les aider à s’organiser afin de former un lobby et leur fournir des informations ou des mots d’ordre pour choisir les décideurs qui respectent l’Algérie, à les sensibiliser pour qu’ils participent à des manifestations pour mobiliser l’opinion publique sur le traitement du « deux poids, deux mesures » sur certains dossiers comme la reconnaissance par la France du génocide arménien et l’oubli du génocide algérien. Un lobby fort peut faire pression sur une classe politique pour changer leur perception quant à l’Algérie. En Amérique du Nord, c’est une pratique courante. Des associations envoient des informations dans le but de boycotter des commerces pro-Israël ou de voter contre les hommes politiques qui soutiennent ce pays.
Pour cela, l’État algérien doit prendre des mesures sérieuses pour accompagner cette immigration et l’encourager réellement et sincèrement. Si l’image de «l’immigré » est dénigrée par ses propres frères, il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle soit respectée par les autres. Chaque immigré algérien dénigré est une partie de l’Algérie qui est dénigrée.
Ces mesures n’auront de l’impact que si les hommes qui doivent les appliquer sont intègres, honnêtes et aiment vraiment leur pays; pas seulement en parole…
Par conséquent, le choix des hommes et des femmes est fondamental pour restaurer la confiance et éduquer en montrant l’exemple par l’acte avant la parole.

Le mot clé de toute solution est de regagner la confiance des Algériens en mettant la personne humaine au centre de toute réflexion, de toute politique et de toute décision.
Cela ne peut se faire que par des responsables compétents avec un sens aigu de l’effort, une abnégation sans limite au service des autres et un esprit de justice pour tous et surtout envers ce grand pays qui est l’Algérie.

Cordialement a vous tous Ismail GUELLIL
Émail : algerlablanchealgerie@hotmail.fr
guellil-paris@hotmail.fr


Bonjour a vous tous
Pour Information

Veuillez ci-joint l'adresse de mon Blog http://algerlablanchealgerie.skyrock.com/

bonne visite

Cordialement Ismail GUELLIL

La confiance ne peut plus etre etablie en algerie,meme en soupoudrant la poudre aux yeux par des belles paroles ,ou,des actions bienfaitrices temporaires.Le loup a egorgé trop de moutons.Les algeriens restent sur le qui-vive en permanence et filtrent toutes les propositions suspects qui ne serviront pas ses interets.La periode des beni oui-oui est revolue et nous entrons dans une ere où nos jeunes sont tres perspicaces et tres exigeants de leurs gouvernements.Ils ont goutté a tous les plats amers offerts par le pouvoir et ne sont pas prets a subir l epreuve de restauration de la confiance car il est resté loin de leur preoccupation;ils sont visibles ,mais pas servis!.Le regionalisme les a ecartés comme le ciel à la terre,les mettant dos à dos ,sourds ne s ecoutant pas.La politique de l algerie ne se determine pas au niveau des consulats par les services qu ils rendent aux emigres,mais au niveau de la douane qui est un parametre de determination de l injustice et du favoritisme:certains n ont le droit qu à un sac de voyage et d autres à des contenaires de marchandises louches .Deux poids,deux mesures!.Personnes à l heure actuelle ne peut monter au creneau pour effacer ces injustices,qu il soit deputé,ou ministre ou president de la republique.Il ne sert à rien de flatter les gens pour sillonner un chemin d utopie.TOUT FLATTEUR VIT AU DEPEND DE CELUI QUI L ECOUTE.Moi je t ecoute pas !!!!je ne suis pas naif au point de me seduire par tes longs discours creux.

IL faut tenter sa chance avec l etat comme la loterie.Les boeufs avant la charrue:faire croire à un developpement des infrastructure routiere pour faire oublier la reconstruction des chalets.Pourtant des nigauds croient parcequ un ministre a fait une declaration a la presse pour calmer les intervenants de lasnamia qui ont evoqués la restauration du rail lasnam-tenes.

Assalamou 3alaikoum

En ce 1er jour du mois béni de Ramadan, je prie DIEU de nous accorder Sa Miséricorde, Son Pardon et Son Salut .
Puisse-t-IL agréer notre jeûne, nous combler de Ses bienfaits et nous ouvrir les portes de Son Paradis, ainsi qu’à tous nos proches.
Ramadhan moubarak saïd wa koulou 3am wa antoum bikheir.
Takabala Allahou mina Assiyam wa el Qiyam

Salam
Ismail GUELLIL de Paris
CHETTIA

BON RAMADHAN MrGUELLIL QUE DIEU T AIDE DANS TA PERCEE.UN PROVERBE ARABE A DIT:SI DEUX PERSONNES S ENTENDENT C EST QUE LES ARABES LES ONT PAS VUS.TIRE TOI DE LASNAMIA TU REUSSIRAS DANS TES PROJETS.PAR EXPERIENCE LES GARS DE CHLEF N AIMENT PAS QUE QUELQU UN ISSU DU TERROIR REUSSISSE.ILS FONT MINE DE TE SOUHAITER UN BON SUCCES MAIS AU FOND ILS PENSENT A TON ECHEC RAPIDE..ILS ONT LE MAUVAIS OEIL.JE SUPPOSE QUE TU AS DEJA REMARQUE A PARIS AU CONTACT D AUTRES ALGERIENS QUE NOUS SOMMES MALS VUS ET DE MAUVAISES REPUTATIONS.HISBOUNA ALLAH WA NIAAMA EL WAKIL.
gomri

Cela est vrai meme si on se deplace sur le territoire national;on est mal accepté,et montré du doigt,nos voitures seront cassées.Cela est dù a notre attitude hypocrite.Personne ne nous gobe! seulement une minorité qui nous tolére par meconnaissance de notre passé d engagement avec le colonialisme(bachaghiste).
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.

Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres