LASNAMIA

Exposition a l'occasion de la journée mondiale de la poste a chlef.( Le Soir d’Algérie)

 



Régions : CHLEF
Une exposition à l'occasion de la Journée mondiale de la poste

Comme à l'accoutumée, la Journée mondiale de la poste a été célébrée au bureau central d'Algérie Poste, à Chlef. Ce grand évènement a été aussi fêté à travers le monde par les affiliés à l'UPU (Union postale universelle). Pour marquer ce jour anniversaire, un stand a été érigé dans le vaste hall spécialement aménagé pour la circonstance.
Des postiers, à l'aide d'un data-show, s'activaient à vanter aux usagers les mérites de leurs nouveaux produits et répondent aimablement aux innombrables questions. En parallèle, s'est tenue une intéressante exposition, rassemblant une importante collection de timbres poste se rapportant à trois périodes distinctes, organisée par le philatéliste Hamid Dahmani. On peut voir des timbres émis avant et après l'Indépendance. Les panneaux portant ces collections sont agrémentés par des enveloppes premier jour, à côté d'une cartophilie des différents bâtiments des bureaux de poste qui ont existé à travers le siècle passé mais qui ont été malheureusement détruits par les différents tremblements de terre. On peut admirer des timbres oblitérés ou non, dentelés ou non, des plis anciens, ou des feuillets. L'exposition évoque aussi la catastrophe du séisme, car le 10 octobre coïncide avec la date anniversaire de cet événement douloureux. Cette exposition retient l'attention dans la mesure où elle retrace l'itinéraire de notre histoire nationale. Elle révèle les grandes réalisations économiques et fait apparaître les portraits des grands hommes de la lutte de Libération. Chaque timbre reflète une époque ou un événement et sert de témoin à travers une thématique représentée par une gravure miniature tracée et conçue par des artistes émérites. M. Dahmani prend un grand plaisir à évoquer l'histoire du timbre. Il a souligné que ce dernier est apparu à la faveur d'une réforme postale initiée par le ministre Rowland Hill en Grande- Bretagne, le 6 mai 1840. Il fut adopter l'idée que les frais d'expédition seraient payés à l'avance au lieu d'être à la charge du destinataire, et c'est à cette date que fut émis le premier timbre «le penny black», en noir et blanc. Il a souligné la particularité d'un timbre qui n'existe qu'en un seul exemplaire, le célèbre «maurice bleu», confectionné en 1847 pour une invitation à un bal et ce timbre allemand avec un fil de soie pour éviter la contrefaçon. Pour ce qui est de notre pays, c'est le timbre français qui a été utilisé. En 1924, on mit en circulation un timbre «Algérie sous occupation» jusqu'en 1958 pour revenir au timbre de la métropole. Le premier timbre de l'Algérie indépendante date du 1er novembre 1962, commémorant le 8e anniversaire du déclenchement de la Révolution. Il représente un drapeau algérien et la carte de l'Afrique. Chez ce retraité de la Sécurité sociale, la passion de la philatélie est très forte et elle remonte à une quarantaine d'années. On peut le classer parmi les plus grands collectionneurs du pays. Les autorités culturelles devraient s'investir beaucoup plus dans cette démarche pour faire profiter un maximum de personnes de ce trésor.
Medjdoub Ali

 

Source de cet article :

 



30/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres