LASNAMIA

Juste une question de jours (Le Quotidien d'Oran du 15/12/2016

 
Juste une question de jours
 

par Hamid Dahmani

 

Le passé est un temps merveilleux pour ceux qui savent l'apprécier. Il se conjugue à tous les temps. Mais, hélas, ce n'est qu'un vague souvenir inscrit sur du vieux papier qui évoque l'histoire. Sûrement que les passéistes le déplorent beaucoup maintenant. Aujourd'hui, le présent nous agresse avec son quotidien arrogant et suffocant. C'est vrai que c'était mieux hier, on bénéficiait mieux de la lumière du jour. L'appréhension du futur est pleine de pessimisme. Les jours qui passent sont nettement meilleurs que ces jours qui nous espionnent. Les gens sont accrochés à un destin inconnu. Entre la vie et le trépas, il y a l'existence mélancolique qui ne veut pas changer de cap. L'époque est ennuyeuse dans cette contrée morbide et le temps ne veut pas prendre le chemin du bon sens. Le temps est victime de ses unités. «Liyem ma doumch», les jours ne sont pas éternels, dit la sage expression. La vie est tellement courte et que du jour au lendemain, on peut s'effacer sans laisser de traces dans l'histoire. «Liyem dour», les jours tournent et avancent comme une roue qui veut rattraper le temps qui court. A chacun ses jours, pour faire ou défaire ses pairs. On jouit de son heure pour dominer et faire peur. Les malchanceux n'ont que faire du contretemps qui ne joue pas en leur faveur. Il y a des jours bénis et pleins de couleurs et des jours sombres et maudits. Des jours où on n'a pas envie de se lever et d'autres où on a envie de se coucher. Des jours chaleureux et heureux et d'autres trop tristes et malheureux. Des jours vivants et prisés qui font la vraie vie. Un jour ou l'autre, ce sera peut-être notre tour pour profiter des beaux jours. Pour le moment, chacun son tour. Bientôt, peut-être, un bon séjour pour une nouvelle équipe pour profiter pendant quelques jours. Les jours défilent et se succèdent et ne cèdent pas un petit quart d'heure. Entre le jour et la nuit, c'est toute une vie chargée d'éphémères. Les jours s'entretuent et le temps est le seul témoin de cette triste page de l'histoire. Dans le bled, les jours ne sont pas francs. La compétence a mis fin à ses jours et la médiocrité est la vedette du jour. Les jours ne résistent pas au temps et à son usure. Les jours engendrent aussi les mois, les ans et les éternités qui se perdent dans le néant. Les jours sont les géniteurs de l'âge et de la vie. Dans le présent, le bonheur est ajourné à cause des jours qui empirent. Toutes les âmes sur terre souhaitent voir le jour se lever. D'ailleurs, tout le monde partira un jour. Pour cela, il faut être à jour. Bonjour à ceux qui n'ont pas encore vu le jour. Les chanceux passent des jours heureux. «Ha ! les veinards». Tandis que les pauvres bougres guettent de meilleurs jours. Dans la vie, il y a des jours avec et des jours sans. Les paresseux adorent le jour de paye, mais négligent les jours de travail. Dans ces moments lourds, chacun attend son tour ou son jour pour arriver à ses fins… 


15/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres