LASNAMIA

L'ANESSE EST FOUTUE DANS L'ECURIE

 

 

L'ânesse est foutue dans l'écurie

 

 

   

   Forum algérie Index du Forum -> Chroniques

 

Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

 

Auteur

Message

 

Gosto
Site Admin


Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 1015
Localisation: ZOOM ALGERIE

Posté le: Jeu Jan 07, 2010 10:59 am    Sujet du message: L'ânesse est foutue dans l'écurie

 


L'oisiveté, l'appât du gain, le commerce informel, les smasria et l'exode rural. Sont les principaux éléments qui ont faits rassemblés une grande densité de gens au milieu des centres de villes comme des pierres abandonnées au milieu du lit d'une rivière (h'djar El-Oued).

Encouragés et abandonnés à leurs sorts et sans espoir de trouver des issues salvatrices pour s'occuper sérieusement fel-bled dans des activités professionnelles durables. Tout ce beau monde et la proie de la flanerie permanente. Un troupeau sans berger. Ethekhdhet el-h'mara fel-kouri ! (L'ânesse est foutue dans l'écurie). Les routes sont bouchées. Les trottoirs sont archicombles et pris d'assauts par el-ferracha (vendeurs pas à la sauvette). Les vendeurs de portables font la loi aux coins des rues. Bloquent les trottoirs et les passages pour piétons. Et les infortunés pietons sont obligés de contourner ces masses humaines sur les cotés en empruntant la voie des automobilistes pour éviter qu'on leurs fassent les poches.
Les corbeilles de pains sont présentées à la vente, juste au dessus des bouches d'egouts. Tout prés des rigoles en compagnie des eaux stagnantes noires et polluées .Les commerçants mettent aussi leurs grains de sel et occupent les espaces de stationnements de véhicules devant leurs magasins avec des cageots, des échelles et des chaises, etc.
Et le petit peuple Kima H'na, se trouve coincé entre sidi ou lala.
Etafret – fina ! Klena boubi !
La ville étouffe sous le poids de l'indifférence et de la carence. Tekhti, rassi bark (sauf ma tête) semblent marmonner ainsi tous ceux qui sont sensés faire appliquer les lois fainéantes. Ouled el-bled (les notables) sont devenus des étrangers chez eux. Y'a un dicton qui dit ; il vaut mieux être étranger ailleurs que chez soi. Alors, vive el-harba wel el-harga.
El-karsan (transport en commun) c'est la terreur des voyageurs et des piétons .ils tuent plus qu'ils ne transportent. Que dieu fasse qu’ils disparaissent et qu'ils prospèrent dans des fourrières.
Les pauvres hittites sont toujours adossés aux murs des lamentations et gémissent sous le poids du mepris. Mais personne ne répond à leurs messages.
Les marchands de légumes et les bouchers se sont mis contre nous et nous écorchent quotidiennement sans peur et sans reproche. Que dieu fasse que leurs commerces tombent en faillite à tout jamais.
Et les autres, ceux qui sont payés pour nous protéger contre les agressions de ces rapaces, jubilent et applaudissent tout en étant "regda we t’manger "et jouissent du bon plaisir en silence de tous nos malheurs.
Et pourtant ils sont là ! Pour nous assister et pour débusquer les spéculateurs et les affameurs du peuple. Vous avez raison ! Peut être que vous trouvez que je délire ? Comment voulez vous qu'ils nous protégent ? Déjà qu'ils ne vont pas faire leurs achats comme nous les gens du peuple dans les marchés populaires. Autrement ne saura qu'es ce qu'il y'a dans le sac, que celui qui a frappé ou qui a été frappé avec le mezoued.
Les injures, les insultes et les gros mots sont devenus le vocabulaire favorable de la société pour régler leurs comptes en public bla hachma (sans pudeur).
Edzair, rahet fiha. Un tremblement de terre, houa libiha.
Koura el kaademe (football), welat, kourat es-seb, we-chetm (rencontre des gros mots). Dorénavant il faut dire. Tiens cet après-midi ! Je vais accompagner les enfants au stade pour voir un match de klem –soue (gros mots). Cela permettra d'aiguiser un petit peu la langue de mes morveux.
Aussi prions tous ensembles et levons les mains jointes vers le ciel, pour que dieu punisse ceux qui sont à l'origine de toutes nos misères et qu'il fasse qu'ils aillent en enfer et qu'ils y demeurent éternellement inchallah. Dites Amen !

Par Adel
_________________
"exister sans se faire voir et se faire voir sans se faire entendre"



07/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres