LASNAMIA

L'INTRITI YEMCHI WIRITI (le soir d'algerie )



Le Soir Retraite : POINT DE VUE
«L'intriti yemchi wiriti»(*)


Partir à la retraite aujourd'hui dans notre bled, ce n'est pas donné pour tout le monde, que ce soit à la proportionnelle, ou à la limite d' âge, c'est kif-kif, un même traitement ingrat, et une même case de départ pour la fin de carrière pour les futurs postulants à ce nouveau métier, « rouh mafik fayda» (va-t'en tu n'est plus utile).

Ainsi après avoir travaillé durement toute une vie, trimbaler un peu partout dans des fonctions diverses, et après avoir usé sa santé au travail, et souffert le martyre pendant plus de 32 ans à trimer, et après avoir acquis une certaine expérience dans le domaine professionnel, et participer pleinement dans l'activité du programme de développement de son employeur, et avoir assumé de multiples responsabilités au sein de son entreprise, le moment venu du départ vers la mise à la retraite, on oublie toutes ces étapes de votre vie professionnelle, de votre carrière et votre dévouement consacré pour le travail, au contraire, l'échéance venue on s'active pour diligenter votre cessation de paiement. Je ne suis pas contre le départ à la retraite, mais ce grand départ doit être normalement préparé sérieusement par l'administration concernée, qui doit lui accorder un intérêt spécial pour annoncer au travailleur admis à la retraite sa fin de carrière. Pour que celui-ci se sente heureux parmi ses collègues le jour de la cessation de travail et de fin de carrière, en lui organisant au moins une petite réception amicale dans une ambiance fraternelle où doit être réuni tout le personnel pour une collation d'adieu, et féliciter ainsi l'intéressé pour son admission à la retraite. Ce n'est pas à la dernière minute et en tête à tête, et discrètement, que le responsable de l'administration doit lui remettre ses documents de cessation de paiement en aparté et que ses collègues le félicitent dans les couloirs, comme une personne quelconque. Il est vrai que nul n'est indispensable, mais un minimum de décence, de morale et de gentillesse serait bien accueilli par le futur retraité qui doit sentir cette chaleur fraternelle au moment de ce départ de la vie active. L'insouciance de certains responsables provoque un mal au cœur par cette indifférence affichée à l'encontre d'honnêtes travailleurs qui sont mis à la retraite pour ne pas dire renvoyés de leur travail comme de vulgaires chapardeurs sans aucun respect humain, ils quitteront les lieux en silence, la tête basse, pour ne plus revenir au travail comme dans le passé. Cette action ne doit pas être une affaire administrative à prendre à la légère ! Mais ce départ doit être préparé et traité comme un événement particulier au sein de l'employeur pour remercier et féliciter le futur retraité. De toute façon, tout le monde (travailleurs) passera par ce chemin et, un jour ou l'autre, vous serez appelés à quitter les lieux de travail dans ces mêmes conditions. S'il n'y a pas de changement dans ces comportements et ces attitudes qui nuisent à la relation humaine dans la vie professionnelle.

Hamid Dahmani
(*) Ce titre est de l'auteur du «point de vue»: il signifie littéralement «Le retraité marche et s'arrête»



11/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres