LASNAMIA

Les collectionneurs impressionnent Tissemsilt-Le Chelif du 04/5/2016

 

ILS Y ANIMENT UN SALON DURANT LE MOIS DU PATRIMOINE.

 

 

 

C'est à la faveur du "mois du patrimoine" qu'un salon toutes collections a été organisé à la maison de la culture du chef-lieu de la wi-laya de Tissemsilt. Philatélie, cartophilie, numismatique, cromophilie, iconomecanophilie, paléographie, pressophilie, luminophilie, molabophilie… les expositions ont fait grande impression sur les centaines de visiteurs qui ont effectué le déplacement.

La maison de la culture du chef-lieu de la wilaya de Tissemsilt fait la fête pendant tout un mois continu et organise son salon d'exposition du 18 avril au 18 mai 2016. Le salon des collectionneurs organisé à Tissemsilt est un grand événement culturel dédié au précieux patrimoine matériel et immatériel de notre pays. Ce salon a abrité un précieux capital culturel, archéologique et artistique pendant 30 jours à travers des expositions multi-thématiques. Cela, en plus des conférences, des visites touristiques dans la merveilleuse forêt de cèdres du mont de l'Ouarsenis et des sorties culturelles organisées dans le musée du moudjahid et le musée archéologique de la ville. Il faut savoir que tout au long du mois du patrimoine, des projections de films documentaires et historiques sont organisées pour les participants et les invités. En parallèle à cette riche activité organisée par les responsables de la direction de la culture,en collaboration avec les autorités locales de la wilaya, une superbe exposition réunissant plusieurs passions dans le domaine de la philatélie, de la cartophilie, de la numismatique et des objets d'antiquités ainsi que quelques curiosités a été organisée du 24 avril au 28 avril dernier, qui a vu une affluence record de la population locale.Il faut dire que les objets exposés, outre leur rareté, symbolisent on ne peut mieux le riche patrimoine du pays.

La passion des objets anciens

L'exposition est en fait une rétrospective qui a regroupé neuf collectionneurs et passionnés dans l'art de collectionner des documents et des objets anciens. Une grande salle fonctionnelle destinée à ce genre d'activité a abrité cet événement au sein de la maison de la culture Mouloud Kacem Nait Belkacem. Des panneaux chargés de timbres-poste, cartes postales, billets de banques et vieux documents ont fait l'attraction et la richesse de cette exposition passionnante qui a été le clou de cette vitrine captivante. Une équipe de chevronnées des salons d'expo a animé ces journées destinées à la découverte de ces magnifiques loisirs qui font toujours sensation auprès du public et qui captent l'attention de beaucoup de visiteurs.

M.Abdelhak Ouari, venu de Sétif, est un prodige de la collection des objets anciens rares. C'est un mordu des objets antiques qui a arrivé à Tissemsilt avec une étonnante collection exposée dans de belles vitrines et sur des tables de décharges nappées en blanc ; l'exposition est constituée de montres à gousset anciennes qui remontent aux années 1890 et 1940 et d'appareils photographiques à soufflet de grandes marques de l'époque comme Kodak qui ont pris une couche de patine avec l'âge. Il y avait aussi de très vieux moulins à café manuels en bois, des réchauds et des lampes à pétrole classiques en bronze qui nous font rêver et transporter dans une autre époque. Les objets liés au tabac comme les pipes dans de différentes caractéristiques provenant d'El Mordjane El Kala étaient exposés pour témoigner sur l'histoire du tabac en Algérie. Plusieurs autres curiosités ont fait également sensation sur son étal d'expo pour le plaisir des yeux. M.Allaoua Seghir est venu de Constantine pour nous éclairer avec sa thématique remarquable sur les objets à éclairage anciens comme les lampes à pétrole et à huile ainsi qu'un magnifique lot de chandeliers en bronze de la vieille époque qui brillaient de tous leurs éclats d'antan. Des objets raffinés et poinçonnés portant la griffe de leurs créateurs.

Cartes postales, vieux disques vinyle et radio TSF

Sur un autre panneau qui était dressé à proximité des objets, une thématique sublime en cartophilie ancienne dédiée à la femme algérienne à travers les âges était exposée superbement. Des fiches de présentation montrent la femme algérienne avec ses beaux atours d'époque.Il y a la femme algéroise voilée, la femme bédouine sous la tente, la femme kabyle en costume traditionnel… La ville de Constantine était également de la partie à travers le souvenir de cartes postales en noir et blanc. Des vues générales sur les célèbres ponts du Rummel ont fait sensation auprès des visiteurs. Le jeune Samir Belkhirat d'Alger, dans son petit stand, nous propose des vues générales de diverses cartes postales d'Algérie. Sur un étal, on peut voir également des vieux disques 45 tours de chanteurs algériens des années 1950 comme Hadj ElAnka ou Meriem Abed, des encriers anciens et des appareils photo.

Amine de Bordj Bou Arreridj est collectionneur-antiquaire qui possède une collection d'objets anciens inouïe. Son trésor étalé sur les tables d'expo vous transporte dans le rêve et l'univers des objets décoratifs insolites du passé :des postes radios à lampes au design admirable de plu-sieurs marques connues des années 1930 et 1940 pour la réception des émissions radiophoniques diffusées jadis sur les grandes et petites ondes tels que des radios Philips,Radiola, Schneider ainsi que des gramophones et autres appareils de réceptions TSF qui ont fait la joie des auditeurs autrefois. Amine est un "pressophile" passionné des fers à repasser .Des modèles de fers à repasser divers sont présentés sur des étals : des modèles chauffés au charbon, des fers avec chauffage interne et ex-terne, en gros, des fers électriques de toutes les époques. Une véritable caverne d'Ali Baba. Il y a aussi des curiosités comme des poires à poudre de l'époque Ottomane, des vieux pèse-lettres, des encriers qui nous rappellent la vieille école. Mounir de Sidi Bel Abbes à enrichi cette expo avec de très vieux manuscrits islamiques. Sur la poésie arabe et des manuscrits sur le "fiq'h" et le rite malékite, la carte d'une citadelle inconnue dressée sur une peau de gazelle,des actes anciens en arabe et autres vieux papiers historique qui témoignent sur la librairie arabo-mu-sulmane.

Le timbre-poste, témoin des époques

M. Achour Oufellade Souk Ahras, un philatéliste averti, a quant à lui a présenté un sujet philatélique unique et pertinent sur la santé et le paramédical. Des documents postaux d'une grande rareté car elles les timbres postaux présentés portent sur les activités médicales. C'est un exposé savamment élaboré par le philatéliste

pour faire connaitre la santé publique et son organisation à travers les hôpitaux. Ainsi, la médecine préventive, l'organisation mondiale de la santé et le rôle de la santé au milieu de la société sont le parcours de cette présentation thématique philatélique. Les maladies respiratoires, la poliomyélite, le cancer, le paludisme, le sida, la tuberculose, la cardiologie, le don du sang ont aussi occupé cet espace philatélique. La pharmacie et ses médicaments faisaient aussi partie de ce sujet délicat de même que Louis pasteur, le biologiste,qui a eu sa place dans cette surprenante et intelligente construction thématique.La santé est merveilleuse. Quand la santé va, tout va dit le dicton et la philatélie. Dans un autre volet,M. Mustapha Douaidia d'Oran nous a gratifiés avec ses objets insolites exposés dans une belle vitrine. Des objets étonnants en bronze qui laisse NT l'esprit rêveur. Le sympathique collectionneur est toujours disposé à répondre aux interrogations des visiteurs et à sortir ses objets de la vitrine pour expliquer aux visiteurs la fonctionnalité de ces choses étranges venus d'un autre âge. Sur une table sont disposées de vieilles affiches de publicité d'époque qui vantent des produits, juste à côté, dans une autre vitrine, c'est l'horlogerie ancienne à travers de vieux réveils qui sont présentés pour le plaisir des yeux. Plus loin, accrochées sur un panneau, de vieilles cartes postales rassemblées au fil du temps nous font découvrir "Wahran el bahia" sur toutes ses belles facettes, du front de mer aux plus vieux quartiers d'Oran la radieuse.

M.Farouk Azzoug, négociant en matériels philatéliques, propose sur sa table des objets de collections à vendre dans des boites chargés de pièces de monnaies, de pin's, de timbres poste et d'autres objets destinés pour la collection.

Le numismate LakhdharOuardi de Tissemsilt a présenté quant a lui un sujet sur la monnaie ancienne et les vieux billets de banques de l'époque coloniale française et de l'Algérie indépendante dans un état de conservation impeccable.

Hamid Dahmani



08/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres