LASNAMIA

Les gens de mon douar-Le Quotidien d'Oran du 06/07/20

 

small font medium font large font
Les gens de mon douar

 

par Hamid Dahmani

 
Mon douar est un petit patelin perdu dans les méandres de l'isolement et de l'oubli injuste. Ma bourgade poussiéreuse est méprisée parce qu'elle n'a pas de véritables tuteurs qui la défendent. Elle étouffe depuis des lustres du déficit de projets concrets et des inégalités sociales. L'injuste déséquilibre imposé par le système l'a écartée des grands projets de modernité urbaine. Pour faire taire les voix, on a construit hâtivement des cages-dortoirs tout autour de mon douar qui ont détruit tout le beau paysage d'antan et puis, ils les ont distribuées avec le tintamarre populaire habituel. Ces extensions immobilières ont saturé la fluidité de la circulation est causé beaucoup d'autres contraintes au bien-être des citoyens. Cela fait des décennies que les portes du progrès ont été fermées sur mon douar, qui demeure comme un rescapé figé d'un autre temps. Mon douar n'a pas l'allure d'une cité moderne comme celles qui ont changé le monde. Ses routes et ses murs sont délabrés et repoussants. Le creusement de la chaussée n'a pas cessé depuis le jour du cessez-le-feu avant l'indépendance du pays. Dans mon douar, on suffoque sous le poids de la médiocrité des gestionnaires municipaux qui ont peu d'estime pour l'aisance du citoyen. Les morts-vivants qui habitent dans mon douar, et qui n'ont pas la langue très remuante, sont insensibles à la quiétude et à la qualité de vie qui leur sont imposées. Ils sont sournois et pas très audacieux dans leurs actions de changement de mentalités toujours stériles. Les gens de mon douar, sont un peu morts moralement et physiquement depuis très longtemps. Seul le corps inerte, rode du matin jusqu'au soir dans les espaces vides abandonnés au vent chargé de poussière. Les cafés sont remplis de flâneurs, du matin au soir à la recherche de la vivacité qui a quitté ces lieux, pour de meilleurs endroits. Les gens de mon douar ressemblent à des zombies d'un autre temps. Ils marchent sans raison précise dans les coins et les recoins du douar, d'où la vie heureuse s'est échappée. Ils sont absents et perdus dans leur propre douar, qui ressemble à une zone en quarantaine permanente. Les gens de mon douar, ne causent pas dans un langage sensé et poli, quand ils conversent. Ils ne sourient pas entre eux lorsqu'ils parlent de choses amusantes. Ils fument beaucoup pour noyer leur tristesse morbide. Ils chiquent et crachent impoliment en face de leurs semblables qui se désintéressent de toute civilité. Ils ne lisent pas beaucoup de livres, ni de journaux, et ils ne vont pas dans des salles de spectacles pour se défouler. Les « douaristes » sont fatigués de cette vie qui ne veut pas changer du bon côté. Dans mon douar, il y aussi beaucoup de voyous qui font la loi, ils se comportent étrangement quand ils se battent entre eux, en gesticulant et en vociférant des insultes en public. Les gens honnêtes de mon douar ont appris les leçons du passé, ils se taisent parce qu'ils ont peur des représailles. Ils font le dos rond et s'occupent de leurs affaires. Ici dans le douar, on ne cause pas beaucoup de choses taboues qui peuvent engendrer des ennuis. Ils savent tenir leur langue quand il le faut. Ils n'aiment pas montrer leur franchise, de crainte de rendre des comptes devant ceux à qui cela ne plaît pas. Ceux qui n'ont pas accordé leurs violons, et ceux qui les ont déjà accordés, ne se reniflent pas à cause des fausses notes répétées dans ce grand orchestre qui tambourine pour les sourds et qui danse pour les malvoyants. La vie burlesque dans mon douar a toujours été faite ainsi, dans ce grand contenant de gens incompris par les « souloutate » d'un autre temps. Ce douar est le mien, et c'est ma terre natale, j'y habite, depuis ma naissance et je ressens les mêmes sentiments d'injustice que les acteurs de ce texte...



06/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 383 autres membres