LASNAMIA

Miloud Tounsi, l’artiste de la nature



Culture : EXPOSITION
Miloud Tounsi, l’artiste de la nature


 

La direction de la culture de Bouira a invité, dans le cadre des échanges culturels inter-wilayas, Miloud Tounsi, un artiste peintre originaire de la wilaya de Chlef, venu exposer des œuvres inédites dédiées au patrimoine historique algérien et éditées entièrement en matières naturelles. C’est un homme généreux et minutieux qui a animé durant quatre jours un stand d’exposition mis en place dans l’enceinte de la maison de la culture Ali-Zamoum de Bouira et qui a mis en lumière un art qui allie histoire, culture et nature. En effet, et si les œuvres de M. Tounsi, réalisées en sable, font penser aux objets commerciaux que de nombreux commerçants proposent, les siennes s’illustrent par leur originalité et par le fait qu’elles ne sont dédiées qu’aux sites historiques et culturels algériens. L’autre spécificité de cet artiste hors du commun est qu’il s’est fixé comme objectif de n’utiliser que des matières naturelles dans l’élaboration de ses tableaux. Ainsi, l’élément principal de ses œuvres est le sable ; une matière que l’artiste va puiser au cœur de chaque désert ou vallée algérienne. «Je travaille actuellement avec une soixantaine de nuances de sable et de terre ; je les trouve au fin fond du Sahara, dans les roches rocailleuses des steppes ou encore dans certaines régions montagneuses. L’essentiel pour moi est d’utiliser de la matière naturelle et d’en sublimer les couleurs à travers mes tableaux», expliquera-t-il. Un homme qui œuvre également pour l’élargissement des sources de couleurs. «L’Office du tourisme impose aux artistes ‘‘sableurs’’ l’utilisation exclusive du sable et des argiles, mais, moi, je m’échine à leur faire approuver l’utilisation d’autres sources de couleurs ; c’est le cas notamment du verre teinté que je considère naturel puisque fabriqué à partir du sable. Il est vrai que l’on a actuellement recensé plus de 600 nuances dans le sable algérien, dont le jaune citron, un bleu pastel et un vert clair récemment découvert. Mais il persiste un problème pour sortir un peu des tons ocres et apporter une touche colorée, notamment aux sites du Nord algérien. Mon travail est en train de donner ses fruits et j’espère réussir à garder le cachet naturel dans l’ensemble de mes œuvres.» Par ailleurs, M. Tounsi prépare un concours international des arts naturels qui aura lieu dans quelques mois en Thaïlande, un événement que l’artiste algérien compte remporter grâce à l’originalité de ses œuvres mais aussi et beaucoup aux origines cent pour cent naturelles de ses œuvres : «Je prépare d’ores et déjà le concours ; je présenterai les merveilleux sites naturels et historiques que recèle notre beau pays et ne laisserai passer aucun détail, même celui des cadres que je vais élaborer en bois et en cuir naturels.» Un artiste généreux et altruiste qui, à chaque visite d’une ville du pays, tient à partager son savoir-faire et qui lance un appel pressant aux jeunes désireux de perpétuer un art facile d’accès et dont les seules conditions sont la dextérité, la minutie et l’amour du travail bien fait. 
Katya Kaci





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/05/02/article.php?sid=148411&cid=16


02/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres