LASNAMIA

MON AMI LE 1+9

                              

C'est vrai que rien ne peut remplacer l'amitié et la tendresse humaine entre des personnes recherchant la quiétude, la sérénité et l'occupation pour garnir les moments de désoeuvrement.   C'est des sentiments qui restent irremplaçables à mon avis. Mais des circonstances plus ou moins imprévues peuvent créer une lourde solitude insupportable. Et pour cette raison dans ces grands moments de défections on a toujours   besoin  d'un substitut dans de telles situations pour combler ce déficit. Alors,  on se met à la recherche de cette compagnie qui nous manque pour égayer et animer la grisaille qui nous fait morfondre dans ces moments de monotonie.

Pour cela  le choix  et le goût des loisirs sont nombreux et ne se discutent pas dans une telle conjoncture maussade. Aussi pour combler ce vide lassant il y a les distractions et ma foi elles sont nombreuses et aussi passionnante l'une que l'autre. Mon loisir à moi c'est le plaisir de rassembler et de collectionner des timbres poste dans un album.

J'adore la philatélie depuis ma tendre enfance et je lui voue un grand attachement et un grand respect. Les timbres poste c'est toute ma vie liée aux émissions de timbres postaux

Je suis un fan de l'administration postale. Cette vieille institution qui émet et qui  pourvoi la philatélie en produit philatélique.

Des timbres il y en a beaucoup et sous toutes les formes. Des enveloppes 1er jour, des carnets philatéliques , des blocs, des  carnets , des cartes maximums et des feuillets etc.  Tout ces produits postaux sont mis sur le marché par Algérie poste pour célébrer des dates événements historiques de la nation a chaque occasion et qui iront  enrichirent en même temps le patrimoine de  la philatélie algérienne   

 

Et c'est pour cela que les philatélistes apprécient à sa juste valeur ce hobby qui les rend complètement timbrés et accros de ce violon d'Ingres.

Et  pour  réaffirmer cet amour passionnel envers le timbre poste, je vais vous raconter une petite anecdote de philatéliste,  sur mon aventure dans le temps postal avec le fameux un plus neuf (1+9).  Le doyen des timbres poste algériens après l'indépendance.

Je me rappelle de cette journée orageuse.  J'étais  assis dans mon coin. Une petite table entre mes jambes avec mon album de timbres ouvert. Une loupe optique à la main devant mon oeil droit. Une pince avec au bout le timbre poste le plus populaire de la philatélie le un plus neuf (1+9.) J'étais à la recherche de quelques indices qui pourraient m'éclairer sur cette légende. J'étais complètement absorbé par cette rareté qui est venu subitement animé mon rêve. Je voulais pénétré dans son secret et dévoiler son intimité. Emporter par ma découverte.  J'entendis une voix qui me  hélais doucement  à l'oreille  et qui me disait ;  hé Adel !salut ! J'étais stupéfait. Le 1+9 avait une voix !  Peut être aussi une âme ? Je lui répondis bonjour face d'ange !  Et c'est à partir de cet instant là,  qu'un véritable dialogue s'installa entre nous deux.

Dis moi,  1+9 raconte moi ton histoire. Ta naissance, ta jeunesse, tes moments d'éclats, puisque aujourd'hui tu n'est plus à ta première jeunesse.  Dis moi tout ?  Ô timbre mystérieux !

Mon histoire Adel  est triste à raconter dans le monde des timbres-poste. Je suis venu au monde le 1er novembre 1962.  L'année de la fête des drapeaux aux couleurs du vert du blanc et du rouge la veille de la commémoration du 8eme anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne. J'ai été mis au monde postal avec 12825 exemplaires du même type et plein de variété.  Ma vie postale a été très courte. On dit que j'étais très moche et raté puisque ma mère la poste m'a mise au monde dans des conditions précaires.  Déjà que ma conception n'était pas terrible à cette époque.  Mais quant tu me parles de moment d'éclat,  j'ai l'impression que tu te fous de moi.  Avec toutes ces tares et ces imperfections qui m'ont rendu la vie difficile.    J'ai  souffert le martyr. Il faut l'avouer que j'étais indésirables 50jours après ma naissance et retirés du marché.  Et pourtant je suis l'aîné des timbres indépendant  j'ai été dessiné par un artiste inconnu du nom de Gilbert .A vallée.  Il m'a conçu avec un thème représentant une carte d'Afrique avec le drapeau algérien sur un fond vert et une dentelure irrégulière.  C'est vrai que je n'avais pas assez de qualité ni le design voulu  pour tenir la route de l'affranchissement durant cette période de l'indépendance. 

Mais non voyons,  je dis ça parce que je t'apprécie tel que tu es !  Et tu nous apparais aujourd'hui comme un mythe toujours vivant.  Tu es notre histoire et on t'accepte tel que tu es.  Dis moi 1+9 que veulent dire ces deux valeurs afficher sur ta face ;  1+ 9.

C'est ma valeur faciale, mon prix de vente était fixé à 1nf et en a rajouté une surtaxe de 9 nf au profit des pupilles de la nation.

Et aujourd'hui,  comment tu te portes belle rareté.  Je vois que tu as embelli et que ces mauvais souvenirs certes sont toujours là,  mais quand même cela a servi à te construire une célébrité,  qui a dépassé les frontières de l'Algérie.  Tu es un véritable symbole de l'histoire philatélique algérienne.

Oui c'est ça,  mais il ne faut pas le dire et pour vivre heureux il faut se faire rare.  C'est vrai que je suis mieux considéré  aujourd'hui,  je suis réhabilité, j'ai une bonne cote et je vaux ce que je vaux aux yeux des fins connaisseurs.  Je suis admiré partout on a des yeux rien que pour moi dans les manifestations philatéliques.

Dis moi timbre, tu n'as pas envie d'aller faire un petit  tour dans un site aux enchères publiques ? Comme ça au moins tu m'auras servi à quelque chose et tu me rapporteras quelques devises et ce sera plus utile pour toi et pour moi.

Tu es méchant Adel ! Tu veux te séparer de moi ? Alors, tu n'es pas mon ami. Et remet moi dans mon support au milieu de l'album aux cotés de mes autres amis. Je suis fâché avec toi.

Mais non voyons !  Beau timbre je plaisante. Au contraire j'ai beaucoup de sympathie pour toi et tu es très précieux pour moi au milieu de ma collection. Tiens ! Laisse toi faire, je vais te soigner de ces points de rouilles que tu as sur le dos.

Merci Adel !

Voila mon petit  ami ! C'est fait !juste un petit coup de coton tige et de l'eau javellisée. Et te revoilà aussi superbe qu'avant. Tu sais 1+9 tu m'est très cher.

Tu sais un plus neuf, on raconte de drôle d'histoire à ton sujet. Il parait que le piquage de ta dentelure a été fait avec une vieille machine a coudre. Et qu'on ne voulait pas de toi avant même que tu ne sois imprimé et mis en vente.

Arrête de dire des bêtises adel.

On peut dire que ta naissance était bouleversée et prématurée. Et que tu étais déjà mort-né. Tu sais a chaque fois que je te revois tu m'apparais toujours mélancolique.

Arrête Adel ! Et ne fouille pas trop dans le passé, avec tous ces mauvais souvenirs qui refont surfaces. J'ai envie d'oublier et de profiter de ces moments de bonheurs avec toi.

Tu as raison ! 1+9, viens et suis moi on va faire le chemin ensemble, voyager et admirés les autres timbres qui sont justes derrière toi et qui ont aussi une belle histoire postale a racontée aux amoureux du timbre postal. Allez viens mon   ami !

J'ouvris les yeux, je tenais toujours à la main ma loupe et ma pince avec au bout le timbre du 25 eme anniversaire du timbre poste algérien avec un thème de fond le 1+9 sous une loupe optique.

Ces brefs instants magiques m'ont emporté dans un monde de rêve avec mon ami le 1+9 comme si c'était réel. Mais dans la réalité je l'avoue,  je ne possède pas cette belle rareté a ce jour.

 

                           ADEL



01/02/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres