LASNAMIA

Mourad Boukhlifa -candidat élection présidentielle -2014

 


Ce dont je suis convaincu..

Publié par Boukhelifa Mourad  

Ce dont je suis convaincu..

Bonjour,

Le citoyen a besoin de choisir son candidat. Le choix ne doit pas se faire sur la base d'une image, de considérations politiciennes ou sur le nombre de comités de soutien fantoches. L'elite politique doit proposer des idées, sa vision de ce qu'elle désire définir comme voie pour le pays. Elle doit le faire par écrit et en toute transparence. C'est celui là le choix que je fais ; de la tranparence, de l'argumentaire et une ouverture d'esprit par rapport aux problèmes qui se posent à notre pays.

Alger le 02/12/2013

Mr Mourad Boukhelifa

Notre pays a besoin d'un changement profond de son systeme de valeurs. Le travail, l'excellence, la perfection, la qualité de vie doivent s'imposer devant les pratiques basées sur le clientèlisme, le passe droit, l'enrichissement sans cause. Notre devoir c'est de produire un Algérien des temps modernes, un Algérien en bonne santé, qui respecte l'effort, intelligent, ouvert sur le monde, un homme de paix et de valeurs nobles. En matière de sport nous devons orienter notre politique vers la maitrise des arts martiaux et le developpement de salles de sports consacrées à ces disciplines. Dans toutes les communes et dans tous les quartiers des moyennes et grandes villes nous devons tout mettre en oeuvre pour que ces salles puissent fleurir sur notre territoire. Nos relations avec l'Asie ne doivent pas être destinées seulement à l'acquisition de l'alimentaire, de vehicules ou de gadgets. Nous devons attirer des entraineurs asiatiques spécialisés dans ces disciplines et nous devons mettre en place des formules de formation de nos jeunes dans ces contrées d'asie ou les arts martiaux sont des sports populaires.

Quelle stratégie : Industrielle ou de Productivité ? 
Au lieu de parler de stratégie industrielle, nous devons parler de stratégie de production et de productivité. La production et la productivité touchent tous les secteurs de l’économie : Industrie, Agriculture, Technologie, Bâtiment, Culture, Education, Science, Université, Pêche, Forêts, Artisanat, Tourisme et Services. Ainsi la démarche ne sera pas restrictive à un secteur mais à tous les facteurs et tous les acteurs du développement national. En parlant de stratégie industrielle on parle d’un domaine de l’économie, par contre si nous orientons notre discours et notre démarche vers la production et la productivité nous orienterons notre vision sur les objectifs que nous devons nous fixer et sur la capacité que nous devons développer pour nous hisser au niveau des pays qui ont su mener leurs peuples vers l’excellence.

Le partenariat avec l’étranger :
Le partenariat avec l’étranger ne doit pas être une chasse gardée des Institutions de l’Etat, par contre l’Etat doit définir juridiquement les limites qui doivent être prises en compte dans tout partenariat avec l’Etranger. Le partenariat doit permettre à toutes les entreprises admises à développer une relation de partenariat à créer soit des sociétés mixtes, des projets mixtes, des missions temporaires ou d’autres formes admises dans d’autres pays. Le partenariat peut consister en un apport financier, technologique, management, ressources humaines, matériel, marketing, commercial, mise à disposition de bureaux..
Le partenariat doit faire l’objet d’études d’opportunités et technicoéconomiques de faisabilité par des bureaux d’études habilitées à traiter ces aspects.
La règle des 51/49 en matière d’investissement doit être réservée
exclusivement aux entreprises classées comme stratégiques et dont l’impact sur le service public est fondamental.

Les ambassades Algériennes doivent servir de support à la connaissance de ce qui se fait de positif dans les autres pays, particulièrement les pays émergents et d'instrument pour identifer les compétences et les possibilités de chaque Algérien installé à l'Etranger. Les ambassades ne doivent pas se comporter comme des "Dairas" installées à l'etranger mais doivent devenir un centre de diffusion des opportunités d'investissements en Algérie et se doivent d'identifier les possibilités de partenariat que peuvent offrir les émigrés à nos entreprises nationales, publiques et privées, à nos agriculteurs, à ceux qui s'interessent ou sont impliqués dans le tourisme et tous ceux qui sont dans le batiment et les travaux publics.

 



11/12/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres