LASNAMIA

Perdre son temps (Le Quotidien d'Oran du 31/8/2016)

 
 
Perdre son temps
 
 

par Hamid Dahmani

 

Le temps se perd toujours dans le néant. On dit que le temps n'a pas de mesure d'intensité, mais qu'il a une mesure dans sa durée d'épuisement. Le temps est un moment d'existence pour les vivants de passage sur cette terre. Pour cela, profitons maintenant dans cette partie du temps et vivons-la pleinement dans ce présent avant que sa durée ne s'écoule rapidement et ne devienne un passé d'un autre âge. Il faut être vraiment un vieux de la vieille pour aimer le temps d'autrefois. Aujourd'hui, quand on évoque jadis, le temps qui appartient au passé, on dit : « Ya hasrah », il était une fois, la vie en rose. La vie et le rêve font partie du présent de l'indicatif. C'est une existence et un moment de souffle dans ce monde plein de vie. Le temps est chargé par le passé, tourmenté par le présent et très mystérieux dans son futur. Avant de devenir un passé passionnant, le temps est un instant présent mirobolant, chargé de souvenirs dans le calendrier de la vie. Tous les hommes sont unanimes et consciencieux que la vie d'auparavant était plus plaisante que maintenant. Dans cet espace du temps, le présent a fait son temps, il a pris un sérieux coup de vieux. Le temps est dormant et le présent n'est pas tellement emballant. Dans la réalité, le temps est merveilleux à tous les temps. Mais dans le présent, il est très froissant pendant ces moments contraignants. Les malchanceux survivants sont suspendus au fil de ce temps rasant. Notre temps est hors du temps. Il est latent et ses jours sont accablants. C'est le temps de la débilité et les gens font leurs siennes. Les patients sont assis sur des braises. Tous les accessoires qui forment le mauvais temps sont réunis pour faire éclater l'orage. Le jour, la nuit et les heures sont devenus une vraie galère pour passer le temps. Le temps nous invite à profiter ensemble des délices de la vie. Le temps a perdu ses couleurs d'antan. Il est sombre et ne marche pas correctement avec l'air du temps. Le temps n'est pas tentant comme ailleurs. Il est négligent, médiocre et lourd comme un poids pesant. Le temps ne gagne plus sa vie honnêtement. Il a été soudoyé par des sentiments négatifs. C'est le temps de piller sans payer. C'est aussi le temps de frimer sans inquiétude. C'est aussi le temps de l'enrichissement en un rien de temps. C'est le temps de l'impunité. Les moins que rien passent du bon temps. Ils font le pied de nez à la République. Pour perdurer dans le règne de la morosité, les tontons gagnent du temps. L'heure n'a plus sa juste valeur, elle s'est dépréciée comme l'infortuné dinar. De temps en temps, on reparle du bon temps pour oublier ce pénible cauchemar qui pourrit notre présent. Le temps a ses moments de bonheur et de malheur dans ce parcours perdu de la vie. Les gens ont perdu la notion du temps et n'arrêtent pas de crier haro sur cette époque du ridicule. Le temps nous chagrine et depuis le temps, on attend le grand changement… 


31/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres