LASNAMIA

Que peut faire un mort entre les mains de son laveur?( Le Quotidien d'Oran -30/10/2014)

 

 

par Hamid Dahmani

Les faits divers sont le quotidien naturel de notre univers . Ils nous divertissent chaque jour qui se lève avec un nouvel épisode sur l'horreur et la souffrance des plus malchanceux. Faire ses courses au marché ou se rendre à l'hôpital, faire la queue à la poste, prendre le train ou se promenerÂ�. sont des faits divers de l'actualité du citoyen qui font partie de la vie routinière et de son environnement. Les faits divers sont le remplissage dingue de la vie précaire et mouvementée de l'algérien dans laquelle il prospère. Ce sont des faits anodins qui font partie du décor de la vie difficile du citoyen. Les homicides et tous les autres délits qui illustrent notre insécurité sont aussi des faits divers qui se répètent chaque jour. Une fille agressée et mortellement blessée par un récidiviste est un fait divers qui n'alerte pas beaucoup l'autorité ni l'opinion. Une mère de famille violée par une bande d'énergumènes est aussi un fait divers banal qui ne mérite pas que l'on s'attarde dessus et qu'on fasse un branle bas de combat pour éliminer la racaille qui est derrièreÂ� 

En parcourant diagonalement les pages de notre journal le matin, les medias font du sensationnel et nous mettent au parfum chaque jour sur de nouvelles histoires scabreuses et nous inondent de découvertes macabres et de tueries classées dans les faits divers. Descente d'une bande de voyous dans un quartier qui se dispute la tête d'un gang, une femme égorgée dans son domicile, attaque de bijouterie à la bombe lacrymogène, un sexagénaire abattu, un véhicule chargé de drogue interceptéÂ� 

Tué quelqu'un n'est pas un fait divers mais un drame national. Agressé des citoyens gratuitement pour les voler avec des armes blanches et les faire passer de vie à trépas est un grave délit qui devrait être puni et poursuivi sévèrement par la justice. 

Les faits divers ne bousculent pas trop les consciences et en reste indifférent au danger qui nous guette et nous menace tous. Peut être que les gens pensent que cela n'arrive qu'aux autres. 

Le suicide, les harraga, les drogués, la corruption, la violence dans les stades et sur les routes sont des maux qui font aussi parties de cette série d'infractions qu'il faut cerner et éradiquer efficacement avec une main de fer pour le bien être de la société. 

La paix citoyenne est menacée par ces fléaux dévastateurs et le législateur doit riposter et s'engager avec force pour faire triompher la loi et la justice et déclarer solennellement par des faits que Le crime ne paie pas dans le pays. 

Les agresseurs ne craignent plus la loi et sa rigueur et ont redoublés dans le crime et dans leurs forfaits en direction des plus faibles. La clémence, les sentiments et la grâce font tenter les diables. La délinquance, la drogue, le vol, le crime sont des calamités au milieu de la société qui entretiennent l'insécurité. 

Que peut faire un mort entre les mains de son laveur ? Rien que dalle !wallou ! Subir et faire le mort. 
 
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5205300


30/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres