LASNAMIA

BOITA OU KILOU ( zoom algerie )

Une boîte et un kilo

 

 

   

   Forum algérie Index du Forum -> Chroniques

 

Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Auteur

Message

Gosto
Site Admin


Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 884
Localisation: ZOOM ALGERIE

Posté le: Mar Mar 31, 2009 12:46 pm    Sujet du message: Une boîte et un kilo


Une époque mémorable que celle vécue durant les années 50 en pleine occupation coloniale par la population qui était logée kif-kif, à la même enseigne (Aayach bel crédit toute l'année). Je me rappelle de cette période de mon enfance heureuse d'écolier où le manque d'argent faisait beaucoup défaut et se faisait sentir assez souvent chez les plus démunis et les sans ressources qui n'étaient pas à l'abri du besoin dans ces moments durs et qui vivaient au jour le jour de crédit et de quémanderie pour pouvoir survivre ainsi au milieu de la pauvreté qui touchait une grande frange de la population algérienne.

Les vagues souvenirs qui reviennent réveiller en moi ces moments de disettes, me rappellent les épiciers du coin de notre quartier de la Bocca Sahnoun, Si Ahmed, Betchounia, Salamitch et tous les autres commerçants de la Bocca auxquels je me rendais assez souvent dans leurs hanoute pour acheter « boita ou kilou » (diminutif d'une boite de café et d'un kilo de sucre) et que je ne payais pas sur place, faute d'argent.

Marki fel carni ! (marquez-les sur le carnet !), je criais ainsi à l'oreille de notre épicier attitré, qui s'exécutait en sortant un petit carnet à ressort pour ajouter au report le nouveau montant à payer.
Un paquet de café, Nizière ou Gégé bien conditionné et bien empaqueté dans un bel emballage et qui sentait le véritable arome de la Qahwa.

Un
kilo de sucre cristallisé bien enveloppé dans du papier commercial que je prenais soigneusement entre mes bras et que je ramenais chez moi en courant.


Du bon sucre aux variétés diverses. Sucre en poudre ou sucre en morceau St Louis, utilisé pour les grandes occasions, du sucre roux pour saupoudrer les crêpes, Baghrirs et Rfis, et le sucre en forme d'obus utilisé pour le thé.

Le noir et le blanc marchent et se mélangent ensemble, deux ingrédients qui s'épousent dans une tasse pour former un breuvage considéré comme tonique.

Ces deux produits de consommation courante étaient très prisés dans les ménages à cette époque. Le café était servi rarement le matin aux enfants qui devaient se contenter d'un morceau de pain saupoudré de sucre ou arrosé de lait Nestlé.

L'après-midi, le café noir était servi uniquement aux adultes. Les enfants avaient droit à une barre de chocolat ou autre chose avec un morceau de pain.

La préparation du café était un rituel à ne pas manquer. Les grains de café étaient d'abord torréfiés dans un Tadjine sur des braises avant d'être pulvérisés et moulus à l'aide du Mehrez (pilon) ou du moulin à café manuel, puis mis a l'abri dans une boite bien fermée pour qu'il garde bien son arome.

L'après-midi au milieu de la cour, le réchaud ou le fourneau à pétrole brûle avec une cafetière bouillonnante dessus dégageant un arome enivrant dans les airs envahissant ainsi tout le voisinage de cette senteur de la Qahwa maison.

Il faut savoir aussi qu'El Qahwa était servie dans les moments de grandes rencontres familiales. Cette infusion était le symbole du repos et de la détente après les moments de grande fatigue du travailleur qui aspire à des instants de sérénité en compagnie d'un Fendjel (tasse) de bon café noir accompagné d'une cigarette bastos pour ce remettre les idées et la tête en place.

On pouvait aussi sirotait calmement du bon Kaoua (Taa El-Bekredj) au café maure de l'époque, chez Kahouete Mabani, Mokrane, Mekrez, Bourouina, Khaoui…etc.

Boita ou Kilou représentaient également un présent que l'on offre dans les occasions de fêtes de mariage ou en cas de décès d'une personne en guise de soutien et d'aide.

Boita ou Kilou c'est une époque que l'on regrette aujourd'hui beaucoup parce qu'elle symbolise la Baraka, Ennia Oua El-Kanaa des gens modestes du passé qui se contentaient du peu qu'ils se partageaient entre eux et goûter ainsi joyeusement à une vie paisible pleine de bonheur seulement avec Boita ou Kilou.

Par Adel



09/04/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres