LASNAMIA

Couscous et mariage mixte ! (Youcef L'Asnami)

Couscous et mariage mixte ! (Youcef L'Asnami)

 

Mariage mixte ! Pas dans le sens « homme-Femme », mais au sens « CULturel » du terme. Salah, un asnami  et AVEC papiers et Gwen, française de souche. De souche Ya bou rab ! Aucun doute sur le génome. Et ce qui devait arriver, arriva. L’heure de vérité. La  présentation de Salah à la famille de Gwen. Je vous passe les détails pour cette première rencontre. Le Stress, le cortisol algérien, l’adrénaline.. bref… de quoi proposer une thèse de Doctorat sur le thème « Effets physiologiques du stress sur le comportement d’un algérien soumis à l’épreuve de la première rencontre de sa belle-mère, française de souche ». Excellent sujet wallah ! Et où se passe cette première rencontre ? Dans la France profonde, si profonde qu’on se demande si le village est habité. Toutes les portes sont closes. Pas un chat dans les rues propres. Le silence total. Chof dhak ezhar… Déjà le stress commence ici. Où suis-je demande Salah à Gwen.

 

-                     Ben t’es dans le village de mes parents. 300 habitants l’été, 123 l’hiver

-                     Ils ne pouvaient pas habiter ailleurs que dans ce village fantôme ?

-                     STP ne commence pas… hein ! Et je compte sur toi pour donner une belle image des arabes car mes parents n’ont jamais vu un arabe. Ou plutôt si. A la télé. Au JT. Et pas des arabes gentils. Encore moins des arabes un peu cultivés. Que des arabes méchants.

-                     ……………………………………………………

-                     Ben oui, ne fais pas cette tête-là ! je suis sûr que tu sauras les convaincre et leur faire changer leur état d’esprit. Ils sont tellement formatés !!!!

-                     …………………………………………………………………………

 

La cuisine fait office de salon aussi. Une grande table. Avec une toile cirée qui ressemble à celle que Salah avait chez lui, à Tiaret. Rassurant. Ils sont comme nous en fait ! La belle-mère :

 

-                     Bienvenue Sala chez nous

-                     Merci Madame, mais je ne  m’appelle Salahe avec un H et pas Sala

-                     Ah pardon mais je ne saurai jamais le dire. C’est compliqué l’arabe.

-                     C’est compliqué l’arabe ou c’est l’arabe qui est compliqué ?

-                     Hueuuuuuuuuuuuuuuuuu…. Non …. Je veux dire….

 

Les hostilités commencent. Vite ! la première mesure du taux d’adrénaline vite….. Pour la thèse !!!

 

-                     Pas grave Madame. Je trouve votre ville magnifique

-                     Ce n’est pas une ville Sala mais un petit village !

-                     Oui mais ça ressemble à une ville quand même

-                     Non Monsieur, une ville c’est plus grand. Chez vous, ce village aurait été une ville ? Je ne connais pas l’Algérie. La télé en a beaucoup parlé quand vous aviez le terrorisme.

-                     Ah !! Oui c’est une sacrée période. Qui rappelle un peu la barbarie de la Révolution française. Et un peu celle qu’a connue l’Algérie pendant la guerre de libération.

-                     La barbarie de la Révolution française pour nous et Guerre de libération pour vous ? Les mots sont un peu forts non ?

-                     Ben ! on n’a quand même pas donné une sucette au Roi avant de le guillotiner en public non ? Ni une orange à Ahmed Zabana avant son exécution….

-                     Ahmed Zabana . Connais pas … SVP il vaut mieux qu’on évite de parler politique. Je suis heureuse que vous soyiez avec ma fille. J’espère que vous la rendrez heureuse et que …….  Au fait on n’est pas si différents que cela….

-                     Ben … je n’ai jamais dit que nous étions différents….

-                     Mais j’ai vu à la télé que vous mangiez le couscous à la main. J’étais surprise. Ca ne doit pas être évident non ?

-                     ….............. à la main ?

 

En fait, il est vrai que dans certaines régions du Maroc, cela se fait de manger du couscous à la main. Mais plutôt que de lui expliquer ….. Le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, les traditions…. Salah a voulu calmer le jeu… A sa manière bien sûr.

- Ben  oui madame. Ca peut arriver ! Mais les gens se lavent les mains avant et après la manger. Et ils ont la technique pour !

-                     Cà ne doit pas être pratique ça ! Mais vous avez, j’imagine, des fourchettes et des couteaux comme nous non ?

 

Allez- y garder votre taux d’adrénaline avec une question comme celle-là ! Salah retrouve ses réflexes. Anal Bou franssa ! Et il sort la grosse artillerie !

 

-                     Ben Non Madame. On n’a ni couteaux, ni fourchettes chez nous ! Que des cuillères en bois qu’on utilise rarement. Et pour votre information on mange souvent dans de grands plats, parterre,  où l’on peut se mettre jusqu’à dix autour de ce plat !!! Les femmes d’un côté et les hommes de l’autres. Et dans l’ordre, ce sont les hommes qui commencent d’abord à manger, ensuite les enfants et après les femmes…..

-                     Les femmes mangent les restes alors ?

-                     Oui bien sûr ! S’il en reste. Mais en général il en reste….

-                     Ca alors ! Mais ma fille ne nous a pas raconté ça quand vous l’avez emmené en Algérie. Elle nous a dit que vous mangiez sur une table avec fourchettes, couteaux etc. Presque comme ici.

-                     Oui presque. Sauf que votre fille ne vous a pas expliqué que nous avons le sens de l’hospitalité. Et que quand nous recevons quelqu’un chez nous, nous faisons tout pour lui assurer le confort nécessaire à son séjour. Voilà pourquoi nous avons investi dans une table, des chaises, des assiettes, des fourchettes.. etc.

-                     C’est gentil ça ! Dis donc on apprend de vous !!

- Et moi donc ? Ma-da-me ! Ma culture explose en vous entendant !



28/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 365 autres membres