LASNAMIA

Des gens pas comme vous !( Le Quotidien d'Oran du 13/02/2017

 
Des gens pas comme vous !
 

 

par Abdelhamid Dahmani

 

 

 

Il y a des gens comme nous et d'autres pas comme nous. Remarque, il faut un peu de tout pour faire fonctionner ce monde fou. Il y en a qui sont avec nous, d'autres contre nous et certains restent, toujours, un peu flous. De toute façon, en s'en fout. « Et puis, quoi encore ! », les terriens ne sont pas tous cousins, amis ou ennemis, dans cet univers fermé comme une prison. C'est vrai, la vie n'est pas tout en rose. Y'en a qui pensent et se comportent comme s'ils n'étaient pas faits comme nous. Bof ! Après tout, ils sont libres d'être ceux qu'ils sont. Mais, il faut souligner que ces petits détails empoisonnent la sérénité des gens modestes. Cette situation est burlesque, entre nous. C'est une drôle de vie de supporter des gens qui font les sourds. Pourtant les êtres intelligents, il y en a beaucoup et suffisamment, chez-nous, pour faire fonctionner, convenablement, le pays. La matière grise n'est pas une denrée rare dans ce pays cramé. L'espèce qui n'est pas faite comme nous, est imprévisible et subjective, quand elle agit contre nous. Qu'es-ce qu'ils ont pour nous traiter stupidement, comme des moutons ? L'écart est tellement immense avec ces pauvres gens démunis d'esprit. Ils ne veulent pas prendre le train avec nous. Ces gens ne savent pas qui ils sont. Depuis que le temps est ce qu'il est, ils se demandent d'où ils viennent et où ils vont. De toutes les façons le peuple les connaît, très bien. Pourtant ils ne manquent de rien, mais ils continuent, quand même, à nous considérer comme des riens. C'est une véritable galère populaire, pour des gens comme nous. Ces gens qui ne sont pas comme nous, ne veulent pas du bien à notre Algérie. Ils nous font des histoires pour rien. On dit que pour garnir l'existence, il faut l'épicer avec du rien. Le rien semble être indispensable pour faire fonctionner ce machin de la vie. Ces petits riens s'amusent bien avec nos biens. Ils nous disent à chaque fois, vous aboyez pour rien. Ces propres à rien nous empoisonnent la vie, et il n'y a aucune thérapie à la maladie. Ceux qui ne sont pas comme nous, bloquent la modernité avec leur tenace médiocrité. Les gens d'en haut étonneront toujours les gens d'en bas, avec leurs absurdités quotidiennes. 

Les gens populaires ne savent que faire, devant les grands frères. La déception a pris les devants, et nous ne pouvons pas faire autrement. Ces gens là n'apprécient pas l'art, ils ont une haine contre l'histoire et ils s'amusent, sournoisement, avec la bonne gouvernance. Le mensonge est devenu un label qui discrédite le pays. Et le mal-vivre se manifeste, publiquement, dans la rue. La classe politique arrose le peuple avec des discours soporifiques et la communication sérieuse ne veut pas s'installer, entre les décideurs et les commandés. La vie politique tourne sans énergie dans le pays, elle n'est pas tellement attractive. Elle ne séduit pas la rue. Les politiques et les arrivistes ont échoué, dans leurs manœuvres. Il faut du sang neuf. Entre-nous, les gens qui ne sont pas fidèles au pays, sont des ennemis qui se dressent contre nous. 


13/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 328 autres membres