LASNAMIA

Faire mouche ( Le Quotidien d'Oran du 04/6/2016)

 
 
 
Faire mouche
 
 
 

par Hamid Dahmani

 

 

Dans le précieux répertoire des proverbes d'origine populaire issu du patrimoine immatériel du pays, il y a une formule qui dit «El foum el mezmoum, ma tedoukhlou dhebana » (la bouche fermée, ne sera pas pénétrée par une mouche). Une expression qui signifie que le silence est plus éloquent que la parole. On dit aussi dans une autre variante que «la parole est d'argent, et le silence d'or ». Dans un autre proverbe, on dit encore «Qu'il est bon de parler, et meilleur de se taire ». Tout cela pour affirmer qu'il y a des moments où il faut se taire au lieu de baragouiner. Allusion qui vise les bavards, la langue de bois, les grandes gueules, les indiscrets et tous ceux qui débitent des paroles stupides. Il faut tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler, dit l'expression. Les sages sont des réservés et savent retenir leurs langues et mesurent leurs paroles et maitrisent leurs bouches. N'ouvre pas la bouche et tu n'avaleras point de mouche et tu n'auras pas de nausées ni de vomissements causés par cet insecte. L'époque du tout va bien est propice aux mouches et gobe-mouches. Fais gaffe à toi et ne dis pas que ça ne va pas. C'est vrai que l'on se marre au milieu de cette époque étrange envahie par les mouches. L'environnement ne se prête pas à la grande douceur et la fraternité au sein de ce territoire dédié aux fermetures et à l'interdit de rire. Alors, chassons les mouches artificielles. «Garçon, il y a une mouche dans ma soupe ! ». Les gens ne sont pas très attentifs et préfèrent regarder voler les mouches. Non, je n'ai pas vu le mal, je n'ai rien entendu dire de mal, je n'ai rien dit de mal. Telle est la devise des plus sages qui zigzaguent comme des mouches. Quelle époque ! Je reste bouche bée, devant cette volée de mouches qui nous gâche la vie. «Kemcha n'hal, khir men chouari dhebene » (une poignée d'abeilles vaut mieux qu'un couffin rempli de mouches) dit le proverbe populaire. D'après le bouche à oreille, ça sent le roussi dans le saint des saints. Alors bouche et mouche cousue pour éviter «dhebene ». Avaler une mouche ne tue pas, mais fait retourner désagréablement l'estomac. Dans l'actuel, le poids mouche ne pèse pas lourd dans la balance. Les mouches tombent raides mortes par le chasse-mouches agité. C'est aussi avec un chasse mouche que le régent d'Alger, le dey Hussein a frappé le consul de France en 1827, et qui servit de prétexte pour lancer l'invasion de l'Algérie en 1830. Les corrompus sont des mouches pourries. L'insecticide n'agit plus sur les mouches voraces. J'ai une peur bleue de la mouche bleue. De toute façons, qui se sent morveux se mouche. Le chasse-mouche est un symbole de l'autorité et de la puissance pour écarter les pauvres mouches. La mouche dérange et met son nez partout et nous renvoie à la merveilleuse fable de Jean de La Fontaine «le Coche et la Mouche ». Elle va dans les endroits, ici et là où elle est indésirable, pique, bourdonne et énerve les propriétaires des lieux mouchetés. Nos terrasses et nos rues sont pleines de petites mouches enquiquinantes qui charrient la société. Remarque, une mouche reste une mouche, qu'il faut écraser pour ne pas être embêté. «Neche dhebene », gesticulent avec les mains les gens, ennuyés par ces escadrilles de mouches. Le moucheron fait des siennes et ose importuner les grosses mouches piqueuses avec leurs vrombissements. «bbzzz… chplaf ! Sales bêtes ». Les bestioles font mouche à chaque visée. La mouche ne gagne pas notre estime, et nous écœure. La mouche est un insecte nuisible et inutile sur terre. 

Quelle mouche a piqué ce pays qui dort ? Sûrement que tsétsé est passée par là. On s'ennuie comme des mouches. On chasse les mouches, elles reviennent au galop. Dans le présent, les plus forts considèrent les plus faibles comme des mouches nuisibles qui font du bruit en volant dans leur espace gardé. On cherche à les écraser, on les harcèle, on les bâillonne et on les chasse parce qu'ils excellent dans la communication et l'expression libre qui dérange. Donc on n'aime pas les mouches, même si elles sont à miel, parce qu'elles bourdonnent et font du bruit autour de la ruche qui abrite la reine. «Zem foumouk ! » (Ferme ta bouche.) Je voudrais entendre voler une mouche, a dit le gardien des mouches. Une bouche trop ouverte, et pas bien gardée, risque d'être envahie par les mouches. 


04/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres