LASNAMIA

La Wilaya de Chlef à travers le timbre poste

  La Wilaya de Chlef à travers le timbre poste

 

 

Le timbre poste est avant tout une valeur et un ambassadeur postal de la nation et un grand messager culturel avec son livre ouvert sur le riche patrimoine historique du pays. Le timbre poste fait partie de l’histoire contemporaine de l’administration postale. Cette  œuvre d’art miniature conçu par l’administration postale et la digne représentante de nos valeurs  .le timbre poste est dessiné par des artistes peintres émérites et reste considéré comme un messager culturel. C’est un voyageur universel et un fidèle émissaire de la promotion de notre identité auprès des autres nations.

Avec le temps, la découverte du timbre poste est devenue un loisir culturel passionnant très apprécié auprès de ses adeptes de tout age qui sont devenus de fidèles philatélistes au fil du temps en rassemblant des timbres poste oblitérés et non oblitérés pour le plaisir de collectionner des timbres postaux du monde  qui évoquent des thématiques plurielle qu’ils conservent jalousement dans des albums de  timbres.

 Cette petite valeur en forme de vignette devenue très familière avec l’usage de la correspondance  a révolutionnée l’histoire de l’administration postale depuis sa première parution en 1840 en Grande Bretagne. Le timbre poste français quant à lui, a vu le jour en France en 1849. Durant la période coloniale les timbres poste qui circulaient en métropole française étaient aussi utilisés en Algérie jusqu’en 1923.

1924, c’est l’année de l’introduction et l’usage  du timbre poste spécifique et propre à l’Algérie française.

                                          Les trois époques du timbre poste Algérien.

 

Première époque de 1924 à 1958 ; durant cette période de l’occupation française ce sont des timbres poste avec la mention république française en plus de la mention Algérie décrivant des thèmes en  images de l’Algérie représentant des sites, des personnages et des vestiges qui figuraient sur la face du timbre qui ont été utilisés par les usagés de la poste ici en Algérie.

Deuxième époque de 1958 à 1962 ; c’est le retour du timbre poste français dans le pays et ce sont les timbres en usage en France qui vont être réintroduit jusqu’à 1962.

Troisième époque 1962 à ce jour ; au début de l’indépendance et au moment de la période de transition cinq  timbres poste hérités de la république française ont été surchargés avec la mention Etat Algérien (EA) et ont circulés pendant une petite durée jusqu'à la date de parution de la première émission du premier timbre poste algérien à l’occasion du huitième anniversaire de la révolution du premier novembre, appelé aussi un plus neuf (1+9) en référence a sa valeur faciale.

En marge de toutes ces émissions postales produites après l’indépendance la plaine du Cheliff a été sujette à dix timbres poste valorisant  la région et évoquant des thèmes d’actualité différente survenus à El Asnam et puis Chlef.

 

decembre1954. une série de six timbres poste aux profits des sinistrés d’Orleansville avec des valeurs différentes en plus d’une surtaxe au profit de la croix rouge française à la suite du séisme du 9 septembre 1954 a été émise .

Ces timbres poste ont été dessinés par l’artiste peintre Mohamed Racim.

Mars 1958. Un timbre poste  représentant armoiries de la ville d’orleansville dessiné par Robert Louis a été émis par la poste avec une valeur de 12 F.

Novembre 1980. Un timbre pour les victimes du tremblement de terre d’ El Asnam,  a été émis, représentant une allégorie d’une partie de la ville détruite (dessin Courvoisier)  avec une valeur faciale de 3,00 da.

Novembre 1997.  Le phare de Ténès a été thématisé sur un timbre poste dessiné par Kamardine Krime d’une valeur de 5 DA et représentant une image du phare de Sidi Merouane de Ténès.

Septembre 2003. Émission d’un timbre poste d’une valeur faciale de 25 DA représentant une mosaïque Romaine de scène de chasse du 4e siècle provenant de Chlef. Dessin Ali Kerbouche.

Septembre 2010.   Timbre poste de la Mosquée de Sidi Maiza de Ténès, non-emis et déprogrammer                         

 

Séisme Orleansville 9/9/54    Armoiries Orléansville-1958        Séisme El Asnam  10/10/1980           

 

                                                         

 

 

   Phare de Ténès-1997                          Mosaïque de Chlef -2003                                           

 

                  

 

 

ABDELHAMID DAHMANI



03/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres