LASNAMIA

Le temps a perdu sa vivacité( Le Quotidien d'Oran du 10/9/2015)

L'actualité Autrement Vue :

 

 
Le temps a perdu sa vivacité
 
 
 

par Hamid Dahmani

 

 

Le temps est un élément précieux dans la vie. Aussi, ne faut-il pas perdre son temps à regarder passer le temps inutilement. Le temps est assimilé à de l'argent ; il n'a pas de mesure mais il a une usure. Il est éphémère et a des repères. C'est une durée de vie d'un être ou d'un objet dans cette fraction du temps. Le jour, la nuit, la saison, l'instant, l'heure ou la minute sont des moments qui témoignent sur la nuit des temps. Le présent, le passé ou le futur sont un décompte du temps de l'existence. Le temps est un moment sublime de la vie qui s'écoule comme un sablier dans le présent pour devenir un passé récent. Le temps est un moment décisif du futur qu'il ne faut pas négliger ou gâcher. C'est le temps qui décide des autres éléments de la nature. Il faut prendre le train en marche pour arriver juste à temps. Le temps est tentant et je sens que je ne vais pas m'en priver. « Il fait quel temps chez vous ? ». « Un temps de chien ! » 

Le temps n'est plus vivace comme il fut un temps. Il est agité par des scandales. La météo annonce un temps lourd, pourri et incertain pour notre économie qui boite. Le savoir à l'école semble avoir fait son temps et le temps ne motive plus le pays. De longs discours et pleins de faux orateurs pour submerger les bernés de la dernière pluie. Des torrents de boues et des fleuves de paroles qui noient les espoirs de ceux qui sont toujours debout. Des promesses et des serments éloignés comme les astres au milieu de l'univers. Nous sommes les malheureux captifs de l'étrange destin. Le temps coule comme un petit ru qui se faufile entre les sentes et les vals pour se jeter dans l'infini. Le temps est beau mais il ne veut pas s'arrêter. Il est très pointilleux sur son horaire. Il n'attend pas et il s'en va quant on n'est pas là « win ma el-hague el-kheir yenfaa, koul otla fiha kheir» (tout retard a ses bienfaits- et à n'importe quel moment le bien profite) sont des expressions populaires qui ont fait leur temps. Le bon temps c'est du bonheur pour les heureux créateurs et un passe-temps pour les malheureux demeurés. Le temps ne recule pas, il avance dans le présent pour s'archiver dans le passé. Pour jouir du temps, il faut le vivre pleinement. Ne rien faire est un temps mort pour les bras cassés et les trépassés. « El-wakt youdahimouna !».(Le temps nous bouscule). Alors, profitons maintenant de ce fil du temps pour vivre sereinement de ces moments que nous respirons avant de dire de lui « ken h'na ou rah ! » (Il était là et puis il est parti). Vivre avec énergie se conjugue à tous les temps. Conjuguons-le au présent et respectons-le pendant qu'il est là. Le temps est mal considéré. Il n'est plus doux comme avant. Il est devenu latent entre-temps. Le temps est parti ailleurs pour se perdre dans l'univers. C'est un grand fonceur et il a horreur des dormeurs. C'est le temps des tontons farceurs.       Le temps se perd toujours dans le néant. Quand on ne le retrouve pas, on dit alors, il était une fois dans le temps. 

« Salam alikoum les jeunes ! Comment va le temps et les bâillements? » « Comme tu vois on tue le temps en attendant! ». 

Il faut tenir compte du temps, parce qu'il presse. « Waqt, moudda, z'men, lahdha ! » Sont des unités de temps qui se versent dans le passé après avoir consommé leur présent. On dit que « celui qui a fait son temps, n'a pas à espérer profiter du temps des autres… » Hier c'était le printemps arabe. Maintenant c'est au tour de l'été arabe. Plus tard se sera sûrement l'automne arabe dans le calendrier arabe. Le temps passe et repasse avec sont lot de victimes des temps injustes. Les larmes de crocodiles ont été versées juste à temps par les pleureuses arabes et roumis pour les migrants, les réfugiés et les suppliciés. Le deuil est fini, vive le deuil. C'est le temps de la rentrée et de l'austérité sociale « b'derdja !». Même les rois ont peur du mauvais temps. Ils sont partis voir ailleurs la météo si le temps sera doux pour le prochain printemps. Les temps sont flous et les hommes sont devenus fous ; ils n'apprécient pas la vie à temps. Les temps sont devenus propices et prospères pour les prédateurs. 

Le douar est hors du temps et les « vieux » n'ont rien compris à l'air du temps. Le temps joue en faveur de la vieille brocante avec sa patine. Il est temps de vider le grenier de ses vieux meubles d'époques. C'est une bonne affaire pour les antiquaires. 


10/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres