LASNAMIA

Mettre un caillou dans la chaussure.( Le Quotidien d'Oran du 08/10/2018

small font medium font large font
Mettre un caillou dans la chaussure
 

par Hamid Dahmani

 

On raconte qu'un jour, un jeune « harrag » qui se trouvait dans un bar dans une ville française, avec un groupe de compagnons dans une atmosphère de bruit de voix confus, quand un différend éclata entre lui et un autre individu du groupe. Malgré l'intervention des présents pour les séparer, les deux jeunes gens en sont venus aux poings pour régler cette dispute qui s'est envenimée sous l'effet de l'alcool. Le jeune « harrag » qui venait tout juste d'atterrir dans l'Hexagone, et qui ne faisait pas le poids devant son adversaire plus costaud, avait reçu un coup de tête en pleine figure. Affolé, il est sorti en courant dans la rue, le visage ensanglanté, dans une colère aveugle à la recherche d'une pierre ou autre chose pour la lancer sur son opposant. Mais en vain, après avoir cherché dans tous les coins, et même essayé d'arracher le pavé du sol, walou, pas un seul petit caillou sur le trottoir, ou au milieu de l'allée des arbres, et même dans le caniveau. Tout était nickel dans cette ville propre où pas le moindre nid-de-poule ne cache un traître caillou. Déçu, le malheureux bonhomme n'arrêtait pas de scruter les alentours comme un fou furieux à la recherche d'une pierre perdue dans ce beau décor. « We t'goul hadjra » (pas de pierre) en vue pour se défendre et déverser sa colère sur son adversaire. Alors, dépité, il se résigna et s'écria furieusement tout haut : « Yanâal bouha hadh el bled, li mafihech hadjra ! » (Au diable ce pays, où il n'y a pas une pierre). Nous vivons tous sur ce gros caillou appelé la terre, cette pierre ronde tourne sur elle-même depuis que le monde a été créé et depuis que l'homme n'arrête pas de se creuser la tête et de creuser ce grand caillou qui n'a pas de fond. 

Les gens butent souvent sur les grosses caillasses qui barrent la route, et qui sont posées volontairement par des gros bras sur la route des malheureux citoyens pour leur interdire de passer dans ces sens, interdits par les « caillasseurs ». Le gens de ce pays ne sont pas très enthousiastes, ils continuent à évoluer dans l'âge de la pierre, mais hélas, sans pouvoir confectionner des outils avec ce trop-plein de pierres. «H'jar el oued», ce sont ces grosses pierres qui gâchent le paysage et qui ne bougent pas de leur place depuis qu'elles sont là. Le jet de pierres est en vogue chez nous, pour se défouler et s'exprimer. Avec les pierres, on caillasse les trains pour briser leurs vitres et blesser les voyageurs. Avec les grosses pierres et les pneus, on barre la route pour empêcher le passage ou le stationnement des automobilistes. Avec les pierres aussi, les supporteurs de football se remplissent les poches pour les lancer ensuite au milieu des stades lorsqu'ils ne sont pas satisfaits du résultat du match. Avec les pierres et les tire-boulettes, les petits voyous détruisent l'éclairage public pour plonger les quartiers dans le noir pour faire leurs sales besognes tranquillement. Les gens de ce pays sont aussi tristes que ces pierres qui nous rendent la vie difficile sur tous les chemins dénivelés de la république. 

Les citoyens de ce pays ne sont pas très intelligents, autrement, avec toutes ces pierres abandonnées, ils pourraient faire des miracles avec ces précieux cailloux, tels que des ouvrages utiles pour leur bien-être. L'Histoire nous apprend que c'est à partir de la pierre que l'homme a inventé la technique de l'impression et de la reproduction d'écritures ou d'images appelée « lithographie » rien qu'à partir d'une pierre de calcaire. Les gens sages disent qu'on construit un pays pierre par pierre. Pourtant notre pays déborde de pierres et de cailloux partout où l'on pose les pieds. Au lieu de jeter la pierre à notre prochain, utilisons-la à bon escient pour notre bonheur. Les gens durs et très méchants ont une pierre à la place du cœur, et les plus médiocres pour nuire aux plus entreprenants, en leur mettant un caillou dans la chaussure « hadjra fe sabat », juste pour les gêner ou les stopper dans leur pertinente ambition… 


08/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 340 autres membres