LASNAMIA

Notre destin ici est dédié uniquement à l'attente de la mort.( Le Soir d’Algérie)



Voxpopuli : CHRONIQUE DE CHLEF
Notre destin ici est dédié uniquement à l'attente de la mort


Une ville morte et abandonnée à la saleté et aux aléas du temps et malmenée par l'emprise des plus forts. Des faux projets qui piétinent et qui ne verront jamais le jour.
Des échéances mensongères pour mieux creuser la tombe de la modernité de la ville. Une ville qui s'enfonce de jour en jour dans la monotonie ordinaire. Une ville animée chaque jour par les hauts-parleurs funèbres annonçant la mort de flen… chaque jour qui passe, le système nous enterre un peu plus dans les ténèbres de l'obscurité et l'oubli. Nous étouffons sous la pression du mépris et de l'injustice. Je râle en silence et je maudis ces jours funestes qui pourrissent ma vie du matin au soir. Passe et repasse et les amis trépassent et le véhicule de la mort annonce l'enterrement d'un ami dans le cimetière. Ma plaine est une toile artistique expressive d'une nature morte. Notre destin ici sur cette terre est dédié uniquement à l'attente de la mort. Les fossoyeurs de la tradition et de la culture sont les incultes qui broutent nos espoirs depuis hier. La ville est prise en otage par les sentinelles debout devant les immeubles. La ville est un grand cimetière qui enterre les morts et les vivants pour la même histoire. La ville de Chlef est portée décédée sur les registres de l'APC. Mort biologique selon le certificat délivré par le service sanitaire des trompe-la-mort. Marche funèbre des croque-morts au milieu des boulevards de la ville morte et veillée funèbre pour les hospitalisés qui seront les prochains morts. Cadavre ambulant déjà mort, cherche emploi comme porte-corbillard. La déchirée rit de la décousue et la fendue est morte de rire. Soirée mortelle à la salle des homicides culturels à l'occasion de la fête des moribonds (récital, etfaker elmout wa el-kbar ya insani...) Entrée gratuite. Merci je n'y vais pas ! Alors, si tu veux changer, il y a une conférence animée au musée, intitulée el-hadhara fi aahd… par cheikh–El-meyete sur la renaissance de l'incivilité des khorotos et les 1001 façons de crever en silence en l'écoutant. Tu parles, qu'est-ce qu'il faut supporter uniquement pour clamser tranquillement ! Artiste-Chelfi déprimé, mordu par un chien enragé non vacciné appartenant aux fossoyeurs de la ville, cherche espace ailleurs pour échapper à la mort 02. Portes ouvertes sur la mort du citoyen avec la participation de la mort-aux-rats, la mort par pendaison, la mort par psychotropes, la mort par la famine, la mort par le mépris, la mort par el-harga, la mort par intoxication, la mort par le tue-mouches, la mort par les chauffards, la mort par le rire, la mort de la culture, cette journée de réflexion sera sponsorisée par s'hab chkara et l'association des arrivistes et des cancres ainsi que le parti des grands fraudeurs et s'hab tchipa et le club des demara et des zaytates de la ville. Soyez nombreux pour préparer votre belle mort.
Hamid Dahmani



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/06/07/article.php?sid=135168&cid=49


07/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres