LASNAMIA

Rachid Boudjedra fait l'événement à Chlef



Culture : CHLEF
Rachid Boudjedra fait l’événement


Pas moins de quatre interventions pour cette figure emblématique de la littérature algérienne et maghrébine : à l'université, au café littéraire, au cercle des juristes et à la radio. Tout le monde s'accorde à qualifier l'évènement de temps fort de l'actualité culturelle de cette wilaya.
M. Boudjedra a été très sensible à l'accueil et n'a pas manqué de remercier la direction de la culture, l'université Hassiba-Ben-Bouali et son ami écrivain Aïssa Nekaf pour l'invitation. Il s’est dit surpris de constater que beaucoup ont lu ses œuvres. Il citera son parcours intellectuel : licence de maths et philo, thèse à la Sorbonne sur une œuvre de Céline. Cet agrégé de philo va éditer 27 romans en français et arabe. Ses œuvres sont traduites dans 36 pays dont l'Inde, la Chine, le Japon. Il a écrit 15 scénarios. Il s'intéresse beaucoup à la peinture (il citera son ami Khadda) et à la musique de qualité. A la question de l'adaptation de ses romans au cinéma, Rachid Boudjedra va nous confier qu'un de ses romans Penalty sera porté à l'écran par un jeune réalisateur, Zahzah de Blida. Il relate la mort d'un bachagha, collaborateur, dans un stade parisien, à l'occasion de la coupe de France de football. Il nous apprendra qu'un film issu de son scénario a été nominé pour l'Oscar du meilleur film aux USA. Chronique des années de braise a eu la Palme d'or au Festival de Cannes de 1975. Il a écrit le scénario de Nahla pour Farouk Belloufa et Silene pour Ahmed Rachedi. Il est aussi l'auteur d'un scénario pour le réalisateur belge Delvos. Il a collaboré aussi avec le réalisateur marocain Lahlou. Boudjedra revient à l’écriture pour dire que c'est Kateb Yacine qui est le père du roman moderne en Algérie. La première génération comprend les classiques comme Feraoun, Mammeri, Dib. Elle ouvre la voie à la deuxième vague dont fait partie Boudjedra. Ce dernier a lu Nedjma étant adolescent, ce qui provoqua une vraie tempête dans sa tête. L'auteur de La répudiation dira qu'il a cassé le dictionnaire, la construction de la phrase et surtout les tabous de la société algérienne. Il précisera : «En écrivant, je fais très attention à la poétique du texte, à la construction de phrases et à l'érudition. Mohamed Choukri, le Tunisien, a cassé les tabous dans son livre Pain nu, mais n'a pas beaucoup écrit, malheureusement. Mon ouvrage La répudiation a même été interdit au Liban, pourtant vitrine de la littérature arabe. Même les Européens ont pris exemple sur moi en ce qui concerne les tabous. L’érudition est très présente dans mes écrits. On retrouve même des formules de maths. J'ai beaucoup étudié l'atlas sur les animaux d'El Djahidh. J'ai lu El moukadima d’Ibn El Khaldoun. Ce dernier avec Ibn Rochd et El Kindi ont des œuvres qui sont de vrais trésors. Je suis fier d'avoir apporté quelque chose à la littérature arabe. Je l'ai fait parfois avec force. J'appartiens à une école internationale, j'ai été beaucoup influencé par Joyce, Faulkner et Proust. J'ai beaucoup appris en lisant El Moutanabi et les Mille et Une Nuits». Répondant à une question sur les violentes critiques dont il a fait l'objet, il répondra : «Ce n'est pas le fait de structures de l'Etat mais de personnes qui ont écrit un ou deux romans et se sont érigés en critiques littéraires. Il n'en reste pas moins que 80% de la critique a été positive. Je pense qu'un roman qui ne fait pas bouger les choses, qui ne crée pas de tempête n'est pas un bon roman. Je n'écris jamais pour faire plaisir et je ne dis jamais le contraire de ce que je pense.» Concernant la censure, il dira qu'elle n'existe pratiquement plus. La répudiation, malgré la censure, a eu un énorme succès. «Cela est dû à mon intégrité. Mon enfance a beaucoup influencé mes écrits. Tous les écrivains ont peur de l'échec, il n'y a que les chanceux qui arrivent à avoir du succès ». Il se désole de voir des émissions littéraires rester quelque temps et disparaître. «Le lectorat aussi se rétrécit. Mes œuvres éditées à 50 000 exemplaires sont passées à 10 000. Je ne veux pas être paternaliste en donnant des conseils aux jeunes. Je pense à Hmida Layachi qui a produit deux romans de bonne facture, mais qui n'ont pas rencontré le succès escompté. » Concernant Yasmina Khadra, il dira tout simplement : «C’est une écriture à chaud, c'est le grand journalisme, il n'y a qu'à voir le titre comme L'attentat ». A une question sur la langue arabe, il répondra qu'il a écrit La répudiation en français car aucun pays arabe ne voulait l'éditer. Il regrettera, par ailleurs, que Kateb Yacine et Malek Haddad ne se soient pas ouverts à l'arabe, car ils auraient écrit de belles choses. Le journaliste Mohamed Ghriss fera remarquer que Kateb Yacine a une admiration pour le Livre sacré. Dr Aït Djida Mokrane va l'interpeller sur l'émotionnel dans le roman algérien car «le romancier algérien n'accorde pas beaucoup d'importance à la dimension humaine et s'attarde sur le rédactionnel». Boudjedra répondra que les deux sont importants. Mme Aït Saâda, doyenne de la fac de lettres, va faire remarquer : «Dans vos derniers romans, vous n'hésitez pas à revisiter fictionnellement l'histoire et à porter un regard critique et distancié marqué par le recul historique et intellectuel sur les évènements tragiques de notre pays.» Boudjedra parlera beaucoup de son dernier livre Les figuiers de Barbarie qui est inspiré d'une histoire vraie, celle d’un moudjahid qui n’admet pas le fait que des membres de sa famille aient trahit la Révolution et vit un choc psychologique. Rachid Boudjedra vient de terminer un scénario sur l’équipe de football du FLN, il finalise un autre sur Zighout Youcef. Il a expliqué qu’il a accepté de faire ce travail car ce révolutionnaire est un homme bon et simple. Il avait la particularité de prier debout et seul. Par ailleurs, il aimait cheikh El Afrit et chantait avec une belle voix toutes ses chansons aux djounoud.
Medjdoub Ali



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/02/21/article.php?sid=130570&cid=16


21/02/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres