LASNAMIA

Raina-Raikoum-Des faussaires sans histoire- Le Quotidien d'Oran du 24/06/20

 

small font medium font large font
Des faussaires sans histoire

 

par Hamid Dahmani

 
 
L'autre jour, un vendeur de vieilleries m'a fourgué une vraie-fausse montre qui avait pourtant l'allure d'un objet de collection. Une montre mécanique avec un joli bracelet, qui n'était pas en réalité aussi authentique que je le pensais et comme le jurait le marchand. Une montre de poignée, d'une marque bien connue dans le monde de l'horlogerie. Mais en réalité, après l'avoir examinée, j'ai eu un petit doute. Sur-le-champ, avec le coup de cœur, je n'ai vu que du feu. Une belle montre, en apparence de bonne qualité, qui faisait des tic-tacs comme toutes les montres qu'on trouve dans les magasins. Une montre de belle taille avec un beau cadran enjolivé avec des chiffres romains et avec plein de couronnes pour régler la mécanique. Une copie habilement réalisée mais qui sentait le toc et qui ne valait pas un clou rouillé.

La transaction scellée et la montre dans la poche, j'étais impatient de retourner chez moi pour admirer et revisiter ma montre pour chasser les doutes «check» qui me rongeaient l'esprit. En effet, ma joie ne dura qu'un court laps de temps. Arrivé chez moi, ce que je redoutais fut confirmé après avoir examiné le fond de la montre. «Ya m'zawek men bara, wech hallek men dakhel !» (Toi l'enjolivé de l'extérieur, comment es-tu de l'intérieur ?). Une solide montre accrochée au poignet, c'est très utile dans la vie, pour ne pas gâcher son temps dans l'errance et l'oisiveté. Tous les marchands de la terre ne sont pas tous honnêtes et tous les pays du monde ne sont pas tous respectueux des droits de la propriété intellectuelle. Dans le présent, le faux s'est répandu et a inondé les pays comme une traînée de poudre. Le faux est omniprésent et il se remarque à l'œil nu, il s'étale ouvertement au su et au vu de tous.

Les faussaires de l'histoire sont aussi des fossoyeurs, ce sont de grands menteurs qui n'ont pas peur de rendre des comptes. Les faussaires vendent du vent et sèment des produits douteux au sein des populations dépitées. Le faux a pris le devant et rien ne va plus. L'histoire est racontée faussement et ne tient pas la route de la réalité. Toi, le « m'zawek men bara... faux tu es et faux tu resteras pour toujours ! ».

Le faux est un mal qui ronge les sociétés et qui les détruit dans leur probité. Le faux, il faut le combattre. Il faut l'étêter pour s'en débarrasser à tout jamais. Le monde du faux se porte bien dans les pays pleins de corrompus. On trouve une multitude de faussaires qui prospèrent sans le moindre souci. Devant la loi, tout faussaire est fautif. Le trafic de faux billets de banque fait fureur dans les rubriques des faits divers. Le faux et usage de faux en documents n'a pas de limite aussi. Les fake news ont pris le relais du téléphone arabe. Les faux braves pullulent dans les rues et sur le web. Les fausses alertes nous abrutissent. Les fausses notes, alors là, il n'y a pas photo. Les fausses vérités font le plein dans un pays en manque de vérité...





24/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 383 autres membres