LASNAMIA

Affrontements entre dominants- Le Quotidien d'Oran du 06-5-2020

small font medium font large font
Affrontement entre dominants

 

par Hamid Dahmani

 

 

Dans cette existence bouillonnante, les esprits ont complètement perdu la boule. Et comme tout le monde le sait, à chaque époque, son lot d'absurdité humaine pour satisfaire les envies des plus débiles. Aussi, dans cette partie du temps, de toutes les maladresses, les êtres humains ne sont pas traités sur la même échelle et sur le même pied d'égalité, lorsqu'ils sont confinés dans une même communauté. Ainsi, pour le besoin de la distinction des valeurs, dans certaines sociétés brouillées et trop émancipées, chaque être humain est classé selon le poids de sa personnalité parmi ses semblables. Les gens aiment se distinguer dans la rue ou ailleurs, pour se donner de l'importance et être montrés du doigt au milieu des gens. Les hommes étalent leurs rutilantes voitures, ils sont bien habillés et possèdent des biens matériels qui les font connaître pour leurs avoirs et leurs dépenses.

A l'opposé, le charme de la femme fait toujours fureur et il est irrésistible quand il séduit par sa ténacité. La descendante d'Eve est une guerrière aguerrie, elle se distingue par son combat constant pour l'égalité. Il y a une sage expression qui dit que les femmes sont la plus belle création de Dieu, et aussi les meilleures complices du diable. La femme se bat intelligemment depuis la nuit des temps, avec tous ses atouts pour être la grande victorieuse dans cet affrontement inamical. A ce titre, et selon les bruits médiatiques qui courent, dans l'ordre social occidental, le number one, c'est la femme, elle est en tête du classement des êtres les plus dominants de la société, dans ce pseudo-rangement des êtres vivants. En effet, après avoir fait les frais du mépris pendant des millénaires par les esprits tordus qui dominaient le monde, la femme d'aujourd'hui ne cesse de grimper dans la reconnaissance et de gagner du terrain. L'homme, qui se croyait supérieur à la femme, a dégringolé de son piédestal et a perdu sa place à cause de son arrogance et de sa violence. Et en seconde place, juste après la charmante créature, il y a le clébard, le compagnon le plus proche de la femme et de l'homme, qui s'installe au beau milieu des deux concurrents pour bénéficier de la deuxième place de ce classement domestique. Le chien de la maison, quant à lui, vit sa vie de chien dans la neutralité familiale. Et pour clôturer cette course folle dans cette étonnante sélection, on retrouve le mâle à la troisième place, l'homme, qui a chuté dans les sondages et qui reste écrasé par la soumission en tant que chef de famille. L'homme contemporain se renie, il n'est pas à l'aise dans sa peau de chagrin. Le macho d'hier n'impressionne plus par son savoir, sa délicatesse, son courage ou sa force. L'homme s'est abêti, on lui a rabaissé le caquet. Il a été déclassé avec le changement des mœurs. Il n'appartient plus à la catégorie première, du genre fort.

Il est devenu une victime de son propre entêtement et à cause de ses mauvais calculs et de l'émancipation stupide qu'il subit. Entre-temps, la femme a gagné du grade et les hommes sont mis en demeure formellement de filer droit. Pour la bonne règle dans la vie, il faut une classification ordonnée de notre organisation citoyenne. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, dit l'expression. Donc, le classement des choses est une nécessité pour se retrouver dans ce grand désordre de la vie publique.


06/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 383 autres membres