LASNAMIA

SINISTRÉS DU SÉISME DE CHLEF



Actualités : SINISTRÉS DU SÉISME DE CHLEF
La grogne


La Coordination des associations des maisons préfabriquées de la wilaya de Chlef revendique la «révision à la hausse» de l'aide octroyée par l'Etat en faveur des sinistrés recensés par l'administration locale. Ainsi, dans son communiqué rendu public hier, il est revendiqué «l'ouverture d'un véritable dialogue avec les représentants des citoyens concernés et la réactivation de la commission en charge du suivi dudit dossier ».
La réunion qui s'est tenue le 17 avril dernier se veut, selon ses animateurs, un «énième appel de détresse lancé en direction du premier magistrat du pays». En somme, la grogne des Chélifiens sur le dossier relatif aux logements en préfabriqué, réalisés au lendemain du séisme du 10 octobre 1980, et leur remplacement par des constructions en dur prend, depuis plusieurs mois, une ampleur inquiétante et sans précédent. Ils réclament toujours l'aide financière de 1 million de dinars décidée par l'Etat dans le cadre de la loi de finances de 2007 et qui avait été confortée par le candidat Bouteflika lors de la campagne électorale de 2009 à l'adresse de chacune des familles sinistrées, avant d'être inexplicablement annulée. Ils s'interrogent aussi sur l'inertie de l'ensemble des élus locaux quant à la prise en charge de ce dossier, non sans s'attaquer aux nombreux parlementaires de la wilaya. En somme, les sinistrés du séisme de 1980 revendiquent l'intervention du premier magistrat du pays pour, soulignent-ils, «mettre fin à cette situation.»
Abder B.




Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/05/11/article.php?sid=99980&cid=2


14/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 362 autres membres