LASNAMIA

Une histoire d’égout.( Le Quotidien d'Oran du 03/07/2018)

 

 
Une histoire d'égout

 

par Hamid Dahmani

 

« zigou » c'est dans le langage populaire pour designer un égout qui canalise des eaux usées, des déchets organiques et des odeurs désagréables. Un égout gonflé, avec une mauvaise évacuation a des signes précurseurs avant d'éclater et de déverser, au grand jour, sa puanteur dans un milieu rendu insalubre par la négligence. On raconte qu'il était une fois un méprisable petit égout dont tout le monde parlait, dans la cité, devenu soudainement grand et qui avait vomi toute sa saleté dans un grand quartier. Cet égout a surpris tout le monde et a éclaté, subitement, en libérant des émanations nauséabondes qui avaient envahi tout le voisinage. La vie n'était pas tellement radieuse dans cette partie du monde et ça chlinguait de partout, « rihet lisigou » planait dans l'air, et ce problème d'odeur restait insupportable pour le nez des résidents qui étaient fâchés et indignés. Ce « zigou » était bouché et il avait besoin d'être débouché et nettoyé, mais, en attendant c'était toute la saleté mêlée à la puanteur qui débordait et qui inondait la rue avec la crasse qui s'incrustait en salissant la place. Tous les gens qui passaient par-là et qui se sont penchés sur la bouche de l'égout, ont été éclaboussés ou « zigouties » par les relents d'égout. Bien avant que ne se propage cette odeur, les gens se plaignaient régulièrement de ce refoulement d'égout, mais les responsables s'en moquaient éperdument et les protestations restaient inconsidérées. Aujourd'hui les dommages occasionnés aux canalisations sont importantes, elles ont été obstruées détruisant tout le circuit de régulation au fil du temps. La démission était affichée, face à cette lamentable situation, par des responsables qui n'ont pas cru devoir assainir les lieux, depuis la nuit temps. Ils ont laissé traîner le mal et la mauvaise odeur s'est répandue à une telle vitesse qu'elle a pourri tout l'environnement. C'est stupéfiant ce « zigou » venait de mettre à jour son étendue de dégâts irréparable au détriment du bien-être des riverains. 

Le chargé de cette horreur n'avait pas dit un traître mot pour rassurer les malheureux sinistrés, touchés par cette catastrophe qui avait terni le visage du quartier. Tous les gens présents de ce secteur, observaient passivement l'écoulement de la puanteur et se pinçaient le nez pour ne pas sniffer cette odeur qui empestait tout le quartier. Ce phénomène d'éclatement d'égouts a une longue histoire ici dans le pays. Ce genre de constat n'est pas rare aux yeux des habitants, mais au contraire il se développe d'une manière fulgurante, puisque tout le quartier est habitué à cette situation récurrente qui revient sur les lieux, chaque saison, et qui met tout le quartier en danger à cause de cette pestilence dangereuse, toujours entretenue par un système de canalisation vétuste et malodorant. 


03/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 339 autres membres