LASNAMIA

Entre la vie et la mort-Le Chelif du 1 avril 2020

Aucune description de photo disponible.

 

 

 

Entre la vie et la mort

 

 

Subitement, la planète est devenue un champ de bataille sanitaire. Et aussi hâtivement, les hostilités mondiales pour combattre le coronavirus sont déclenchées par tous les pays de la terre.

 

 Covid 19, le nom de guerre du virus tueur a débarqué chez-nous et ailleurs sur ce caillou appelé Terre pour nous contaminer et, pourquoi ne pas, tenter de nous éliminer. C’est la psychose. L’alerte générale est donnée partout sur notre territoire. Si vous avez de la fièvre, de la toux et si vous êtes essoufflé, vous avez peut-être été victime des attaques du Conoravirus. Si vous avez ces symptômes, consultez votre médecin, nous mettent en garde, les messages d’alerte.Le branle-bas de combat est sonné par le clairon pour se mobiliser. Tous les humains sont sur le pied de guerre, armés et engagés de bonne volonté pour assainir la planète de ce virus virulent. Dans l’immédiat, il y a les conseils de sécurité et de préventions dites «wikaya» : port de gants, lavage fréquent des mains au savon plusieurs fois par jour, le masque de protection et surtout le confinement chez soi. Rester de marbre devant un tel danger, c’est être entre la vie ou la mort. Alors, restez chez vous et ne sortez pas, si vous tenez à la vie. Covid/19 est un virus qui ne pardonne pas. Le nouveau conoravirus ne fait pas dans la dentelle. Il tue d’abord et ce n’est qu’après qu’il reconnait son crime. Cela n’arrive pas qu’aux autres et n’importe quel humain peut figurer sur la liste des humains à supprimer. Les hôpitaux sont bondés et débordés par les premières victimes qui tombent comme des mouches. Et malgré tout cela, il y a parmi nous des gens mabouls qui se la jouent et qui pensent que les responsables sanitaires en rajoutent un peu trop sur cette épidémie qui leur semble passagère. Les gens inconscients et indisciplinés, il y en a un peu «bezef» dans ce douar qui vit avec

une mentalité décalée. Ces écervelés réfléchissent à la légère et ne veulent pas répondre «présent !» et d’une seule voix pour agir et stopper le mal qui gagne du terrain Les gens raisonnables écoutent et répondent favorablement par des actes judicieux aux directives sanitaires. Ils se lavent les mains à chaque contact. Ils évitent les attroupements. Et ils se confinent chez eux comme c’est conseillé par les autorités sanitaires qui ont édicté nombre de mesures de préventions. Les insensés font tout le contraire des gens pertinents. Ils se baladent, violent les règles d’hygiène et mettent en péril leurs proches et la société en agissant comme des gamins qui sous-estiment le grave danger qui les guette. Le Covid-19 est un fléau qui tue les gens en gros.Tandis que les autorités se préoccupent de surmonter ce désastre épidémiologique planétaire, chez nous, des gens sans scrupules guettent le moment propice pour profiter du mal des autres, pour s’adonner aux affaires juteuses et au commerce au noir en augmentant les prix des produits de première nécessité. Ce genre de trafic illicite facilite les pénuries et favorise la spéculation sauvage au détriment d’une population apeurée par un fléau ravageur qui leur tombe soudainement sur la tête. Depuis le temps, avec le laxisme de l’Etat, beaucoup de spéculateurs ont érigé des demeures énormes ayant l’aspect de gros hangars avec des portails surdimensionnés pour laisser passer des semi-remorques au beau milieu de cités résidentiels afin d’y stocker des produits de première nécessité dont le prix est soutenu par l’Etat. Ces spéculateurs cachent et stockent des produits comme de la farine, la semoule et l’huile dans ces dépôts anodins, construits au sein de ces habitations ordinaires, loin des yeux des curieux et des services de contrôle. Dans ces moments d’adversité, les démons de la pénurie sont en action ; ils comptent fructifier leurs affaires sur le dos des infortunés citoyens. Ils ne reculent devant rien pour faire leur sale business. Masques, gels, gants, tout est bon à vendre dans ces moments de confinement. Seuls les ignorants se comportent comme des idiots dans des moments aussi pénibles que vit le pays. Nous sommes tous unis dans le même combat, disposés dans la même tranchée, face à cet ennemi invisible. Tout un chacun de nous est tenu à la discipline et à la vigilance pour éliminer ce virus dangereux qui nous menace tous sans exception

 

Hamid Dahmani

 



01/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 383 autres membres