LASNAMIA

La thèse de Khaled. Par Youcef L'asnami

L’image contient peut-être : 1 personne
L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, personnes debout, arbre, plein air et nature
L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur
Youcef L'asnami

 

Octobre 1988…. 
Je préparais ma thèse à l’INRA de Theix …non loin de Clermont-Ferrand.
Un très bon ami et collègue de travail à la fac de Tizi m’appelle pour me demander de l’aider à trouver un laboratoire d’accueil pour y préparer son Doctorat. De préférence à Clermont-Ferrand pour éviter les problèmes de logistique quand on arrive en France. 
Himala je fais de mon mieux pour prospecter pour lui en me portant garant de son sérieux. Après avoir fait le tour des laboratoires, j’en trouve un qui proposait un thème de Doctorat sur l’hyperthermie maligne chez le porc. Ce syndrome était la préoccupation du moment à cette époque car les taux de mortalité des porcins dus au stress était élevé.
Je l’appelle, tout content de moi d’avoir réussi à lui trouver cette unique place
- salut Khaled. J’ai une bonne nouvelle.
- Je savais que je pouvais compter sur toi…
- Il y a un labo qui est prêt à t’accueillir pour ta thèse. 
- Ya3tik essaha youcef !
- Le sujet porte sur l’hyperthermie maligne chez le porc ..
- Le porc hachek ???
- Ah pardon, oui le porc Hachak . Wellah que c’est la seule possibilité

Un long silence qui m’a refroidit, puis il me relance :
- Il n y a vraiment rien d’autre ?
- Wellah ya Khaled que j’ai cherché partout.. C’est le seul labo qui te propose de t’accueillir. A moins que je cherche ailleurs.
- Merci, mais je ne le prendrai que si je ne trouve pas mieux et en plus, je doute qu’à la fac on me laisse travailler sur ce sujet. Le porc tu t’imagines ?
- Attends ! Tu ne vas pas le manger. Juste le manipuler et faire des analyses… On est dans la Science non ?
- Oui je sais, mais tu connais la mentalité enta3 erl3arab !

Alors qu’il est kabyle pure souche… Bref… Après une semaine il me rappelle en me disant qu’il est OK faute de mieux.
J’étais tout content qu’il me rejoigne et me tenir compagnie.

Khaled me rejoint à Clermont Ferrand début octobre 88. L’Algérie était en état de siège suite aux tragiques événements du 5 octobre 1988.
J’ai été le chercher à l’aéroport puis, sur la route, j’ai essayé de le rassurer et de dédramatiser le fait qu’il va travailler sur le porc. J’ai presque réussi, mais je sentais toujours chez lui la déception. 
Les deux premiers mois ont été consacrés à la biblio. Et donc pas de manip… Et il était très content et commença à reprendre confiance en lui. On mangeait tout le temps ensemble à midi et on échangeait sur la situation en Algérie, nos familles, nos amis etc.
Et on se retrouvait à 17 h tapantes sur le parking du centre de recherche pour prendre une navette qui nous emmenait à Clermont-Ferrand.

Habania, un jour, de décembre 1988 je le croise au Parking la mine dépitée, pâle …

- Khaled khir inchallah ? Tu es malade ? 
- Non ! Non ! C’est rien…
- Mais dis-moi stp, regarde dans quel état tu es … Moualek…
On monte dans le bus en silence. Il ne voulait pas me dire ce qui lui est arrivé et était tout en sueur. J’ai respecté son silence, mais il me faisait une grande peine….
Wahd cinq minutes après, me voyant triste, il s’est résolu à me parler ..en arabe et en français
- A youcef….
- Oui khouya !
- Cheftou ! (je l’ai vu !)
- Chkoune ? 
- Dhak elhallouf ( le porc )
- Et alors ?
- J’ai été choqué. Je ne pensais qu’il était aussi grand…

Faut dire qu’il n y a quasiment pas de porcs en Algérie. Juste des sangliers mais dont la taille est relativement réduite par rapport à certaines espèces porcines d’ici. La hauteur au garrot de certains porcs en France peut dépasser le mètre, leur longueur avoisine les deux mètres et peuvent peser jusqu’à 300 kg. Impressionnant ! D’où le « chocage » de Khaled qui pensait peut être allé travailler sur les porcs roses d’une tirelire.

J’essaye de le rassurer… avec les mêmes arguments… 
- Ya Khaled tu t’en fiches qu’il soit gros ou grand. Fais ton boulot ou hada makane.. Tu l’as touché ?

Après un long silence et la mine toujours dépitée
- Oui ! J’étais obligé pour faire un prélèvement sanguin
- Et alors ?
- A Youcef….
- Oui…
Puis il me regarda d’un air fixe dans les yeux
- Tu savais que le porc pleure ?
- Aya barkak Ya Khaled…
- Wellah qu’il a pleuré comme un homme quand j’ai enfoncé l’aiguille… et ça m’a secoué
- Pas grave Khaled. Tu ne le mangeras pas et c’est l’essentiel….

Et mon ami a fini par s’y habituer à sa thématique et me bombardait de connaissances sur cette hyperthermie maligne porcine.

Trois ans après, arrive le moment de déposer la thèse au Consulat d’Algérie à Clermont Ferrand (Hé oui, il y en avait un) pour pouvoir bénéficier d’une petite prime pour les frais d’impression et même pour avoir le droit au déménagement…. Et Khaled avait peur qu’on lui refuse cette prime sous prétexte qu’il a travaillé sur un sujet qui ne concerne pas l’Algérie.

Je raconterai dans un autre post, comment on s’est débrouillé pour l’avoir quand même !!!
Agréable soirée à tous !



28/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 338 autres membres