LASNAMIA

Première video de la Foire de Chignat.Par Youcef Elmeddah

Linda de Suza ! Qui ne se souvient pas de ce nom qui aura marqué toute une génération dans les années 70 ? Elle était ce samedi 3 septembre à la foire aux melons de Chignat, près de Clermont-Ferrand,  une des plus anciennes foires de France qui date de … 1303 !!! Elle en est à sa 713 ème célébrée cette année sous  le thème de l’amitié franco-portugaise.

Linda de Suza,  ce rayon de soleil des années 70.  Qui ne se souvient pas de son sourire, sa gentillesse, son charme, son respect, et surtout sa voix... ?

C’est elle qui nous a fait découvrir ou redécouvrir le Fado après l'interprétation de ce chant par Amalia Rodrigues...

LINDA de SUZA,  une voix  avec beaucoup d'émotion, quelques chagrins, une profonde nostalgie.

Linda de Suza et son livre autobiographie «  La Valise en carton » sorti dans les années 80 et qui s’est vendu à  deux millions d'exemplaires, où elle raconte dans son douloureux passé, comment elle est passée de l’aspirateur au micro. Elle aurait vendu 20 millions de disques. En France ! A-t-elle tenu à préciser à la foule présente à la foire. Comme elle a tenu de rectifier son année de venu en France : 1970 et non 1973 !

« Elle vit dans un village pauvre, entre un père violent et une mère très dure. Ses parents déménagent à Lisbonne, et mettent Linda en pension dans un orphelinat. Elle en garde, de très mauvais souvenirs. Elle commence à travailler, à l'âge de 13 ans comme bonne. Plus tard, mère célibataire, elle quitte son pays et entre clandestinement, en France. Linda de Suza ne part qu'avec la valise en carton et son fils. Elle sera femme de chambre, avant de rencontrer le succès ».

La fille qui pleurait, Un Portugais, Vous avez tout changé,  L’Étrangère,  Comme vous, Simplement vivre, Toi, mon amour caché, Dans les yeux de l'homme qui nous aime, Canto Fado , O Malhao malhao , autant de titres qui ont fait rêver les adolescents qu’on était !

André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme, a rappelé que Linda de Suza incarnait pour lui « La révolution des Œillets , celle du  25 avril 1974 qui a vu la chute de la dictature de Salazar et celle de son successeur Marcelo Cetano qui dominait le Portugal depuis 1933. Une révolution sans une goutte de sang a précisé Linda de Suza !

C’est cette même année 1974, que Boumediene était quasiment au summum de son pouvoir. L’Algérie avait un taux de croissance élevé et pratiquement pas de chômage.  Une industrie florissante dans de nombreux domaines : acier, pétrochimie,  textile, mécanique, agro-alimentaire, bois… . Un système éducatif en construction : des centaines de collèges, lycées et universités sont construits partout sur  le territoire national. Une santé gratuite et accessible à tous. Sur le plan culturel, l'attribution de la Palme d'or à Mohammed Lakhdar-Hamina, au festival de Cannes de 1975, pour son film « Chronique des années de braise » et la création de dizaines de troupes de théâtre, dont celle de Kateb Yacine.
Que de souvenirs !!!!

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=KeYFrISKHsM&feature=youtu.be



03/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 365 autres membres