LASNAMIA

Marchons tous ensemble.

 

                                                      Marchons tous ensemble.

 

Pour éviter de se faire marcher sur les pieds, il faut marcher avec le mouvement libérateur « hirak », qui est la seule issue capable de nous faire retrouvée notre dignité confisquée par les tyrans du système. La marche du vendredi est une bénédiction pour le peuple algérien devenu soudainement un grand marcheur pacifique qui fait bouger son corps et son esprit grâce au « hirak », devenu le rempart qui défend la jeune république. Les convoiteurs voulaient un cinquième mandat pour un grabataire pour continuer ainsi à enfoncer le pays dans l’incertitude, mais, le peuple leur a répondu par dix vendredis, nenni. Et comme chaque vendredi, on marche et on avance au nom du sauveur de la république le  « hirak », pour manifester et dénoncer la honte politique que le peuple algérien subit depuis que ce régime s’est arrogé les pouvoirs par la fraude des urnes, et qui s’est installé par la ruse aux commandes du pays. Un clan  mafieux qui renie la souveraineté du peuple, et qui n’a pas les pieds sur terre  comme nous. C’est du haut de son piédestal, qu’il dirige le pays sans partage ni respect des règles d’alternances et de transparence politique comme stipulé par la constitution. Cette même constitution violée par des usurpateurs qui veulent gardés éternellement les rênes du pays. Pour cela, le peuple est descendu dans la rue et  a décidé de continué sa marche jusqu’au départ de ces tyrans. Nous marcherons et remarcheront s’il le faut tous les jours pour exprimer et défendre notre opinion politique, et signifier notre aversion et notre désaccord avec le système politique en place qui ne cesse de nous humilier par son arrogance à mal gérer les affaires du pays. Heureux celui qui a marché de bon cœur, sans une contrepartie en cachir. Marcher droit au but, ça use le pouvoir. En avant marche, est un élan populaire pour manifester le ras-le-bol qui tue notre Algérie. A l’origine de ce mouvement les cachoteries de la présidence qui veut continuer à berner le peuple à travers ses plaisanteries pour endormir le peuple. La marche à mobiliser des centaines de milliers de personnes, a travers tout le pays depuis six vendredis qui nous ont redonnés de l’espoir et de la joie. Rien n’est aussi sympathique que ce grand rassemblement de tout un peuple unifié autour d’une même démarche, à savoir le renvoi de tout le système politique corrompu néfaste qui a tué la nation. Le peuple a dit ; « t’rouhou gâa !» (Dégagez) parce que vous avez trahi notre confiance et abuser des prérogatives que vous vous êtes attribuées illégalement pour piller le patrimoine. Bien avant toutes ces marches grandioses qui ont émerveillées le reste du monde, les langues disaient que ce peuple est un « radhi » (sans dignité) et que « daroulou bra » (inoculé un médicament) dans le corps pour ne plus réagir aux forfaitures du pouvoir qui ont scandalisées et ridiculisées la patrie. Mais, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, dit le proverbe. La deuxième république est en marche et nous voila arrivée, paroles de marcheurs, et c’est le printemps qui vous le dit. Le peuple à travers toutes ces marches populaires grandioses veut faire valoir son droit à décider de son avenir politique librement. « El bassel yeghleb el kbih » (le résistant vaincra le mauvais) dit le proverbe populaire. La marche, c’est bon pour le cœur et ca dégage les microbes. Il était temps et toutes ces marches qui défilent tous les jours sont chargées d’émotions et manifestent avec force le mécontentement politique, venus à point pour dévoiler la rapine, le népotisme et la médiocrité des hommes politiques qui nous gouvernent contre notre volonté. Pour nous assurer une bonne santé corporelle et une santé financière de fer et une santé politique saine, il faut continuer à marcher et garder la cadence et leur montrer qu’on n’est pas fatiguer du jeu politique et des manigances pour nous décourager. Les toubibs sont unanimes et ils conseils toujours aux « malades » atteints de la traitresse politique, de faire de la marche, parce que cela diffuse du baume au cœur, et du sang neuf dans tout le corps...

Hamid Dahmani                                                                                      



30/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 362 autres membres