LASNAMIA

philatelie a l'ecole

 



Culture : HAMID DAHMANI PLAIDE POUR LA PHILATÉLIE À L'ÉCOLE
Le timbre, une œuvre d'art à part entière !


Cet artiste passionné de philatélie revient de Constantine où il a représenté Chlef dans les échanges culturels interwilayas. Il y a fait sensation avec son impressionnante et riche collection de timbres lors d'une exposition qui a été une grande attraction dans cette capitale de l'Est. M. Dahmani est membre de la Fédération internationale de philatélie et voue une passion sans limite pour le timbre depuis une quarantaine d'années. Il se désole de constater qu'un tel loisir, hautement éducatif, soit complètement absent de l'école.
A contrario, la photo souvenir de classe demeure coutumière et reste bien ancrée dans les habitudes des responsables des établissements scolaires. Ce rituel toujours présent dans ces institutions est exécuté rigoureusement par des artisans dûment conventionnés. En parallèle, la passion pour la philatélie s'est complètement émoussée, pour ne pas dire complètement disparu. Beaucoup de collégiens que l'on peut interroger ignorent jusqu'à l'existence même d'une telle pratique faute de promotion et de vulgarisation. L'indifférence des enseignants et des responsables de l'éducation a fait le reste. Il donne aussi un grand coup de griffes aux gens de culture dont la résignation a largement contribué au rejet d'une telle activité. Et pourtant, le timbre peut être considéré comme une toile miniature exécutée par des artistes de haut niveau. Il est l'ambassadeur d'une nation et un livre d'histoire de notre patrimoine culturel et le parfait indicateur de notre identité et notre civilisation. Pour toutes ces raisons, il serait souhaitable d'introduire cette culture du timbre à l'école au même titre que la pratique sportive. L'absence flagrante d'expositions et de structures telles que clubs, associations chargés de l'animation et du fonctionnement de cercles philatéliques a confiné cette discipline qui refuse de décoller et de s'implanter durablement dans le paysage culturel de notre environnement. Le peu de considération de la part de nos éducateurs nous oblige à dresser un constat amer et regrettable concernant cette passion méconnue. La philatélie en Algérie n'a pas fait beaucoup de chemin. Néanmoins, quelques rares associations et clubs à travers le pays luttent pour la reconnaissance et la création d'une fédération algérienne de philatélie. L'apparition d'Internet contribue activement à la relance et à l'éveil des consciences pour donner un nouvel essor à cette pratique qui n'a pas réussi jusqu'à présent à trouver l'assistance voulue et les moyens lui permettant de construire une assise officielle et des statuts pour les amateurs de ce loisir. Malgré cela, des forums, à l'image de philathélie-dz s'activent pleinement et de manière significative à donner une force au regroupement de tous les passionnés. Aussi, Algérie Poste, étant le pourvoyeur du timbre, devrait s'engager beaucoup plus dans ce produit philatélique destiné aux collectionneurs, comme les FCD, les cartes maximum, les blocs et feuillets vendus généralement aux guichets, restent insuffisants dans cet objectif. Il serait donc plus efficace d'aller à la rencontre de futurs philatélistes à l'école et faire un travail de sensibilisation en s'engageant mutuellement avec cette dernière pour faire apprécier aux écoliers et au public la beauté des timbres. Ce ne sont pas les alternatives qui manquent pour le choix d'une stratégie ayant pour but de promouvoir ce loisir sain. Il suffirait seulement aux décideurs de s'investir un peu plus à l'instar des autres administrations postales du monde afin de ratisser large pour agrandir la famille philatélique. Cela aura pour effet d'effacer cette image de petit travail tranquille de la poste. Une politique agressive d'information, d'affichage, de communication pourrait attirer le public vers le timbre. Les efforts devraient être faits en direction des enfants car c'est à cet âge que les goûts se développent. Il faut arrêter de produire des timbres pour la forme. Il mérite beaucoup plus car leur conception a demandé la mobilisation d'artistes de talent et des imprimeurs émérites qui ont pour charge de faire connaître au monde entier notre histoire et notre patrimoine culturel.
Medjdoub Ai



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2008/12/03/article.php?sid=76568&cid=16
 


03/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres