LASNAMIA

Quel avenir pour la Philatélie en Algerie ?

                                      

               Quel avenir pour la Philatélie en Algerie ?

                                  

                          

  

A la longue et au fil du temps je commence à perdre le gout et la passion pour la philatélie que j'ai hérité de ma tendre enfance et je m'ennui de vivre le calvaire  avec mes timbres.  La passion subit les affres de l'impatience et l'exaltation s'exténue avec les temps qui courent et les timbres n'ont plus la cote dans le cœur. L'engouement et l'affection d'hier pour la passion se sont quelque peu estompés ces derniers temps .la philatélie ne roule pas dans le bon sens, elle boite et elle est négligée injustement  par le petit travail tranquille. Elle agonise victime de l'ingratitude et du désintéressement de ses tuteurs. L'ennui ce n'est pas le timbre, mais ce sont les passables qui sont cachés derrières. Le timbre est une valeur qui a ses véritables admirateurs, qui lui sont fidèles et solidaires. Le timbre est fatigué de la médiocrité de ses créateurs. Les philatélistes grinchent souvent des dents, mais la poste fait la lettre morte.

Chez qui se plaindre pour se faire entendre ? Envoyer une << bria >>au facteur?

Je crois qu'il sera plus raisonnable d'attendre des jours meilleurs pour nos timbres et de s'en remettre à dieu pour une meilleure communication

 Les philatélistes sont égarés au beau milieu de leurs collections avec des timbres malheureux. Nous adorons  les beaux  timbres qui se distinguent, mais  nous  boudons les produits étriqués. La poste me chagrine et mon cœur bat la chamade pour l'adorable  philatélie

            Le timbre poste ne fait plus la bonne recette et l'enthousiasme se perd chaque premier jour et la   poste  néglige son amour pour son symbole et son ambassadeur postal de toujours.  Le timbre poste a un âge plus que séculaire, il mérite attention et respect de la part de ses interlocuteurs

Le bonheur du collectionneur est perdu dans le souvenir du passé, et le parfait n'a pas lieu d'etre cité.

Les bévues et les tares se succèdent et se répètent à la poste et le programme des émissions souffre de l'indifférence et du laisser aller qui est tolérer ouvertement par ses façonneurs .Les ventes premier jour ne sont plus comme avant à l'ordre du jour et la vente va comme il lui plait dans les recettes principales de la poste

Vente générale ou anticipée c'est du "kif kif ". Vente premier jour sans cachet à date oblitérateur sur le  document philatélique dans plusieurs recettes principales locales. Déjà quatre émissions philatéliques sans oblitération dite 1er jour. C'est à prendre ou à laisser. Le client est roi dans les autres pays qui se respectent et qui se  montrent du doigt

Vente 1er jour  avec cachet local uniquement dans les recettes principales privilégiées de l'Algérie.

Ou va la poste ?des émissions dite premier jour  vendues aux philatélistes sans oblitérations témoins de l'événement. Peut être que ce n'est pas tellement indispensable une oblitération ? Les trois principaux éléments de la philatélie ne font plus l'harmonie sur l'enveloppe illustrée à la poste .L'expéditive a eu le dessus sur l'art de la philatélie. L'enveloppe illustrée a été découronnée passablement et nous assistons à la mort de la philatelie. Du n'importe quoi au service de la philatélie. Le travail postal a perdu beaucoup de

sa superbe ces derniers temps…..

 ADEL



30/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 361 autres membres